Bébé a abîmé une dent de lait : je fais quoi ?

Passée la galère de la poussée dentaire, voilà votre petit prêt à explorer le monde qui l’entoure ! Et c’est à vous de lui courir après pour éviter qu’il ne se fasse mal ! Malheureusement, à moins de le placer en gardiennage permanent et de le mettre en cage, vous ne pourrez éviter certains accidents et chutes ! Et lors de l’apprentissage ô combien chaotique de la marche, ce sont parfois les dents qui prennent ! Alors comment réagir si votre tout-petit s’est abîmé une dent de lait ?
Lorsque bébé tombe, il peut se faire très mal. Des maux de dents qui sont loin d’être anodins et nécessitent alors une consultation immédiate auprès d’un spécialiste ! Voici tous les conseils d’Amélie Rib-Domergue, pédodontiste à Paris pour gérer les accidents dentaires de loulou.

 

Vers quel âge surviennent les accidents de dents de lait ?

En moyenne, un enfant sur deux tombe, à partir de l’apprentissage de la marche, vers l’âge de 18 mois. Ce sont souvent les incisives supérieures qui prennent un coup. Les dents de lait possèdent un rôle très important dans le développement de l’enfant : elles interviennent dans l’apprentissage de la prononciation, de la mastication, de la fonction de déglutition…. Il est nécessaire d’en prendre soin et de les brosser avec une brosse à dents et un dentifrice adapté à l’enfant, et ceci, dès l’apparition de la première dent.

 

Quels sont les traumatismes ?

Il existe différents types de traumatismes. Soit la dent se casse en petits morceaux, soit il se produit des intrusions. Il s‘agit d’une dent qui remonte. C’est le traumatisme le plus sévère car la dent rentrée peut perturber le germe de celle qui sera définitive. Autre cas, l’expulsion. A l’inverse de l’intrusion, la dent sort. Il ne faut surtout pas la réimplanter, sous peine de risque d’infection du germe de la dent définitive. Parmi les autres types de traumas figurent les luxations, à savoir des déplacements de dents. Si l’une d’elles a bougé, cela provoque des conséquences sur sa vitalité. Souvent elle vire au gris puis au noir, signe d’un saignement dans la dent. Ce qui signifie que le nerf de la dent est mort. Dans ce cas, il faut le retirer, mais c’est indolore.

 


Comment doivent réagir les parents ?

Il faut consulter dans les 24 heures quel que soit le type de traumatisme. Ce qui permet de protéger les dents par un certificat d’assurances pour d’éventuelles conséquences, et ainsi d’assurer les remboursements de frais. Un accident de dent de lait n’est pas anodin. Les pédo-dontistes consultent dans la journée en cas d’accident. Parfois, la prise d’antibiotiques est nécessaire. Pour les cas d’expulsion, il existe des solutions de remplacement de la dent également jusqu’à l’arrivée de la dent définitive (vers 7 ans en moyenne).

 

Peut-on prévenir ces accidents ?

En prévention, il est possible de limiter le recours à la tétine. En effet celle-ci met les dents en avant. La tétine doit être arrêtée à l’âge de 2 ans, ou limitée. S’il la mastique tout le temps, il a plus de risques de se casser les dents.  Mais vous ne pourrez pas empêcher les chutes !

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire