Enfant malade en voiture, que lui donner ? 

8 heures de route vous attendent pour rejoindre vos parents ? Là, c’est l’angoisse ! Vous priez pour que bébé ne vomisse pas sur les sièges de la voiture. Pas de chance, loulou fait partie de la catégorie des enfants qui ont le mal des transports ou cinétose (nom savant !). Voyager avec un bébé malade surtout en cas de longues distances est loin d’être facile. Besoin d’un coup de main pour gérer ces nausées et que votre voyage ne se transforme en scénario catastrophe ? Voici quelques conseils indispensables à retenir avant de prendre la route….

 

Cris, pleurs, vomissements, autant de facteurs qui risquent de perturber votre voyage et de le rallonger…. Pour le docteur Cerclé : « Il vaut mieux éviter de prendre un repas gargantuesque avant le départ, ce qui risque d’alourdir l’estomac. Mais tout dépend aussi de l’horaire de votre départ. Le matin, optez pour un petit déjeuner léger. Si vous roulez de nuit, bannissez les plats trop gras et copieux et préférez les plats à base de sucres lents ». De plus, si vous partez le soir, votre enfant aura plus de chances de dormir. A vous la tranquillité pour assurer la route !
 
 
Emportez une collation
 
Biscuits secs, compotes à boire, eau, autant d’ingrédients qui permettront de lutter contre les nausées. De plus, pensez surtout à bien effectuer une pause toutes les deux heures pour permettre à votre enfant de s’oxygéner (et aussi pour vous reposer). 
 
 
Misez sur l’homéopathie
 
Comme le note Christelle Bernard-Charvet, médecin homéopathe : « L'homéopathie n’est pas dangereuse, elle permet de rééquilibrer l’organisme ». Vous pouvez donc vous renseigner auprès de votre médecin ou pharmacien pour savoir quels produits donner à vos enfants. La Nautamine ou Coculine s’avèrent assez efficaces. Il suffit de les donner 30 minutes avant le départ.  Si votre enfant est régulièrement sujet au mal des transports, anticipez avec des antihistaminiques (Aphilan®, Cloranautine®, Dramamine®, Mercalm®, Nausicalm®, Scopoderm TTS®). Ces médicaments sont en vente libre en pharmacie, Mais il est nécessaire de demander l’avis préalable de votre médecin. Ils sont à prendre en général une demi-heure avant le départ.
 
 
En cas de drame
 
Prévoyez une tenue, des sous-vêtements de rechange et de l’eau pour les humidifier. Dans tous les cas, veillez à maintenir une conduite  régulière, sans soubresauts et tentez la musique douce pour calmer et endormir bébé. Et puis, surtout, on ne part sans la valise à jouets ! Donnez les lui pour détourner son attention, et prévoyez des choses légères à grignoter. 
 
Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire