Caprices de bébé, comment les gérer ?

Un bébé qui refuse de manger, jette la nourriture en vous regardant dans les yeux ou se met à pleurer dès que vous approchez de sa bouche un mets qui ne lui plaît pas ? Les amies, bienvenue dans l’ère des caprices alimentaires ! Une période fort charmante que je découvre avec ma fille de 11 mois ! Mais heureusement, il existe des astuces ! Eh oui, en devenant maman, on apprend à être un peu fourbe… Mais pour la bonne cause !

11 mois, les dents qui travaillent, une personnalité qui s’affirme, un sacré caractère, voilà les nouvelles réjouissances auxquelles je me trouve confrontée en tant que maman. Certes, il fallait s’y attendre. Ma fille me teste. Au rang des caprices, la demoiselle a commencé par refuser son lait pour le goûter. Crises de larmes s’apparentant à un véritable tsunami, tortillage façon ver de terre, joues rouges, rejet violent du biberon… Difficile dans ces conditions de donner à manger !

 

L’art de la présentation

Autant dire que les repas deviennent vite un calvaire et nécessitent de l’énergie. Passons pour le lait ! Mais lorsque ma petite fille s’est mise à refuser certaines compotes ou certains yoghourts lactés, crachant par terre, il a fallu déployer des trésors de ruse ! Tout est dans l’art de la présentation ! Eh oui, en bonne connaisseuse des bonnes manières, ma fille préfère déguster ses petits plats dans une assiette plutôt que dans les pots ! Ensuite, le lait passe… mais à la petite cuillère ! Le biberon, maman, c’est ringard et pour les petits ! Qu’on imagine la durée des repas lorsqu’il s’agit de faire avaler 100 ml de lait à la petite cuillère…

 

L’art de la mimétique

Après avoir dessiné des formes dans l’assiette (purée en forme de cœur ou étoile) , nécessitant d’être un brin créative et de tester son côté artistique, encore faut-il faire accepter le contenu de l’assiette ! Là encore, il a fallu parfois ruser ! Rien de tel que de porter la cuillère à sa bouche et de faire semblant de manger le plat de bébé. Efficace ! Ma fille me regardait avec de gros yeux ronds et ne comprenait pas pourquoi je mangeais son assiette.


 

L’art de détourner

Autre astuce qui fonctionne bien avec ma fille : détourner son attention du repas et en profiter lorsqu’elle ouvre la bouche pour lui fourrer une cuillerée de son repas ! Là tout est dans la technique que l’on élabore au fil des repas. Au début, on en met sur le bavoir et parterre et après on frôle la précision pour enfourner la cuillère ! Oui me direz-vous ? Mais comment détourner l’attention ? Pour ma fille, il suffit de lui présenter le chat (toujours présent au moment des repas, car ce dernier apprécie aussi la nourriture bébé !) , et là voilà qui sourit et se met à babiller. Exit purée et compagnie. Voilà donc la voie libre et un petit pot de terminé !  Et puis si rien ne marche, un gros câlin, des bisous et un zèbre permettent d’apporter une bonne dose de réconfort !

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire