Mes nouvelles manies de maman

Être maman change une femme. Vous accédez à un nouveau statut. Vous muez. Avant d’être enceinte, je riais sournoisement à la vue de ces jeunes mamans occupées à faire des « gouzis, gouzis » et autres onomatopées à leurs chérubins.

Puis bébé est arrivé. Le mien, le plus beau à mes yeux et le plus intéressant. Ma vison a alors quelque peu changé. Tout comme mes activités qui ont dérivé vers l’univers bébé. Voici un petit tour d’horizon des choses que l’on fait lorsqu’on devient maman.

 

Dévorer les magazines parentaux

Je l'avoue. Les magazines destinés à la grossesse et à la parentalité ont quelque peu remplacé mes habituelles revues féminines et mes lectures culturelles dans mon salon depuis plusieurs mois. La faute aux hormones ? Aux fringales livresques ?  Je suis devenue boulimique de livres, de magazines et d'ouvrages en tout genre traitant de la parentalité. Il faut dire que j’ai eu neuf mois pour bien potasser et préparer l’arrivée de bébé. Ces ouvrages conservés bien précieusement demeurent aujourd'hui des guides indispensables et une source d’informations inépuisables. Les fesses rouges ? Un rhume ? Des boutons ? Je mets le nez dans ma pile de magazines pour trouver la bonne solution.

 

Prendre une voix de soprano

Je pensais, quelque peu naïve, pouvoir parler normalement à ma fille sans prendre une voix de soprano. Là encore, raté.  Il est vrai que parler d'un ton pédant le langage de Kant à un bébé de 4 mois et demi qui vous assène de « areuh » à longueur de journée, devient fort compliqué. J’ai commencé seule à l’abri des regards indiscrets à émettre des sonorités aiguës. Ce qui eut comme effet de faire sourire ma fille. Puis je me suis lancée, osant affronter le ridicule. Depuis, je gazouille avec elle, dans la rue, sur la plage… Au risque de paraître bête. Et le pire : j’adore ça !

 

Prendre des photos et les montrer à tout mon entourage

Il fut une époque où j’étais passablement agacée de voir des mamans prendre dix mille photos de leur bambin dans toutes les positions, en diaporama et encore davantage agacée de les voir sortir leur smartphone pour montrer à leur entourage leur huitième merveille du monde. Aujourd'hui, je fais la même chose. Qui désormais barbe son propre entourage, la famille et autres collègues ? C’est moi. Regardez comme elle est mignonne. Et devinez qui trône en fond d’écran sur mon téléphone ?


 

Faire de mon bébé le centre de toutes les attentions

Tu prends quoi comme couches ? Tu l’habilles en combien ? Il y a quelques mois, ces conversations me semblaient venir d’une autre galaxie. Sachez que moi aussi j'ai désormais rejoint la baby planète. Un barbecue, une virée shopping… Tout est prétexte pour ne parler que de bébé et de ses affaires. Être maman fédère et puis le sujet est inépuisable. A table, pas de temps mort. Monsieur aux fourneaux et les mamans papotent pour s’échanger des conseils et des astuces .

 

Les discussions scatologiques

Parler pipi, caca, textures ? Un jeu d’enfant ! Tant qu’on n’a pas d’enfant, connaître le nombre de selles du petit de sa meilleure amie paraît quelque peu déplacé, surtout au milieu d’un repas. Pendant ma grossesse, j’étais effrayée à l’idée de devoir nettoyer régulièrement les celles de mon enfant. Finalement, c’est une préoccupation constante. Je l’examine au détecteur. Un vrai Sherlock Holmes ! Appauvrissant un bébé ? Que nenni, au contraire, je suis désormais devenue imbattable en couches, en crèmes de change et en liniments pour des fesses toutes douces.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire