Ma famille recomposée : témoignage

Fière maman d’une petite princesse nommée Loane âgée de 5 ans, Sandie a décidé de reconstruire sa vie avec un nouveau conjoint. Un nouveau papa pour sa fille. Après avoir vécu avec un homme qui ne partageait pas sa vision de la famille, elle eut la chance de croiser la route de Fabrice… Récit d’une femme qui a voulu se reconstruire…

Séparée du papa de ma petite Loane depuis 4 ans, j’ai fait le choix de reconstruire ma vie autour de mon enfant. Mon but ? Retrouver un équilibre pour elle comme pour moi et repartir sur de nouvelles et bonnes base. Parce que le père de ma fille n’avait pas la même définition du mot « famille » que moi, j’ai du emprunter un autre chemin, différent du sien, différent de celui de mon ancien amour.

Une nouvelle vie, un nouveau départ….

En gambadant sur cette nouvelle route, j’eus la chance de croiser Fabrice. Cet homme de 8 ans mon aîné travaillait dans la police. Rencontré sur mon lieu de travail, j’ai tout de suite su que ce bel Apollon me rendrait heureuse et m’aiderait à retrouver ma joie de vivre. Coup du hasard ? Je ne sais pas. Ce qui est sûr, c’est que Fabrice m’a permis de reprendre ma vie en main. Ce nouveau partenaire nous offrait à Loane et moi un peu plus de bonheur chaque jour….

Un CV de papa bien chargé

Pourquoi lorsque l’on croise la route d’une personne qui semble tout chambouler et redonner un sens à notre vie, on ne s’attarde pas sur des petits détails, finalement importants, qui gravitent autour d’elle ? Parce qu’il faut bien avouer, eh oui, que le CV de ce cher Fabrice est fourni : une puce de 7 ans vivant à plus de 500km de son père, une divorce pas encore prononcé après 5 ans de séparation, un ex-femme encore très amoureuse qui garde espoir… Tout aurait pu être simple et se dérouler de manière tout à fait normale. Mais non… Je dois aimer les défis …

Une famille recomposée

Fabrice, les enfants et moi formons une famille recomposée. Une vraie, comme celle que l’on découvre dans les documentaires sur la TNT ou dans les films comiques américains. Nous démarrons alors enfin une vie à 2 (en couple, à 3 ou à 4 quand les enfants sont à nos côtés, selon les week-ends, les vacances scolaires et autres événements de la vie. Il faut dire que notre famille est une drôle de famille. Tiphaine, la fille de Fabrice vit principalement en Vendée (oui, ce n’est pas la porte à coté). Nous devons donc nous contenter (autant que possible) de certains week-ends prolongés et des vacances. Et encore, quand nos zones scolaires se croisent. Ah, les difficultés des familles recomposées ! Outre ce problème de tous nous retrouver, il faut bien avouer que dans ce genre de situation la belle-maman doit aussi apprendre à cerner sa belle-fille et essayer de l’apprivoiser. Ce qui n’est pas toujours aisé je vous l’accorde. Et quelle difficulté pour lui inspirer confiance, surtout quand sa mère ne voit pas d’un bon œil cette nouvelle relation. Il faut dire que l’ex de Fabrice ne prends pas mon amour pour lui au sérieux. Petite confidence entre nous, la maman de Tiphaine décide, et ce à chaque visite, de profiter des visites de sa fille chez nous, pour faire passer un message. Un message qui prend soudain l’effet d’une véritable bombe. Cet enfant que je découvre et qui m’attire par mon instinct maternelle me rejette déjà sans me connaître et me dénigre comme si je lui avais volé son père… Comment gérer une telle situation du haut de mes 28 ans et de ma faible expérience de belle-maman ?

Loane prends ses marques

Alors que je lutte pour construire une relation saine avec Tiphaine, ma fille Loane apprend à vivre avec un père et une mère séparés. Elle s’attache petit à petit à ses deux familles et apprend à aimer plus fort chaque jour son beau père, un terme qu’elle découvre à à peine 16 mois, l’âge de la totale insouciance et des gazouillis. Chaque jour, chaque week-end, chaque vacances, Loane fait de notre famille recomposée son havre de paix et tente de trouver sa place chez son père. Un homme qu’elle voit de moins en moins et avec qui tout semble plus compliqué. Il faut dire que lui n’était pas près à vivre ce rôle de père célibataire et assumer cette nouvelle situation. Combien de fois ai-je culpabilisé, comme si je me sentais coupable d’une chose qu’on ne peut définir. Est-ce moi finalement la méchante ? Ai-je fait du mal autour de moi à vouloir reconstruire ma vie ?

Tiphaine s’éloigne


Tiphaine s’éloigne de nous, de son père. Elle limite les appels téléphoniques et creuse un fossé entre nous après chaque retour auprès de sa mère. Une fois rentrée en Vendée, mon nom ne doit pas être prononcer et le lien coupé net. Il est difficile pour moi d’en vouloir à cette femme désemparée et toujours amoureuse de cet homme qui l’a quitté. Pourtant, à quel moment comprendra-t-elle qu’empêcher Tiphaine de prendre part à notre aventure ne changera pas sa vie…. Il faudra alors 3 ans à l’ex-femme de Fabrice, un divorce semé d’embûches, de nombreuses guerres de clan et une multitude de crises et de tentatives de communication.

Un couple soudé

Malgré les périples familiaux que nous avons traversé, Fabrice et moi avons éduqué Loane. Lui a tissé des liens avec ma petite en lui montrant que l’on pouvait aimer quelqu’un d’autre sans trahir son propre père. Puis, le temps a fait le reste… Nous nous sommes construits une famille. Nous nous sommes épanouis. Aujourd’hui, nous attendons d’ailleurs tous les quatre (oui oui, même Tiphaine) l’arrivée de la petite dernière. Un bébé qui vient sceller notre amour et créer un lien plus fort. Nous regardons enfin tous dans la même direction…

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire