Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » La ministre du droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem rĂ©pond aux lectrices de CafĂ© des mamans et Neuf mois

La ministre du droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem répond aux lectrices de Café des mamans et Neuf mois

Comme promis, Najat Vallaud-Belkacem, ministre du droit des femmes et porte-parole du gouvernement, a accepté de répondre aux questions des lectrices de Neuf Mois et Café des mamans. Un grand merci à toutes celles qui nous ont fait part de leurs interrogations, en espérant que ces réponses vous aident à y voir plus clair.

 

Le congé parental d’éducation

 

Question 1 : Lorsque l'on sollicite un congé parental d' éducation, le conjoint est-il obligé de prendre les 6 mois comme mentionné dans la modification de loi? Car pour de nombreux couples il n'est pas judicieux que celui qui gagne le plus d'argent soit obligé de s'arrêter 6 mois pour que l'autre puisse bénéficier des 2 ans et demi de congé parental.  

Question 2 : Pourquoi vouloir imposer une partie du congé parental aux hommes et empêcher les femmes qui le souhaitent de prendre 3 ans ? L'ancien système permettait le partage pour les couples qui le souhaitaient. De plus, toutes les femmes ne sont pas accrochées à leur carrière.

 

Najat Vallaud-Belkacem : Il n’est pas question d’imposer aux hommes de prendre ce congé, simplement de les y inciter. A l’heure actuelle, le congé parental conduit trop souvent les femmes à un éloignement durable et subi du marché du travail. Sur un peu plus de deux millions de femmes ayant un enfant de moins de trois ans, seules 40% travaillent et 40% de celles qui sont en congé parental préféreraient travailler. En réduisant le congé parental, nous permettons aux femmes de moins s’éloigner du marché du travail et donc de leur assurer un retour professionnel rapide. Parallèlement, l’autre objectif du gouvernement avec cette mesure est de favoriser l’égale répartition des tâches familiales et domestiques entre les hommes et les femmes. Pour le moment, 96.5% des bénéficiaires du complément de libre choix d’activité (CLCA) sont des femmes.  En Allemagne, cette réforme a permis de multiplier par 7, en trois ans,  la proportion de pères ayant recours au congé parental. 

 

Reprendre une activité professionnelle après la grossesse

 

Question 3 : Comment aider les mères après leur congé parental ? Pourquoi ne pas faire des formations après leur congé parental ?

Question 4 : Pourquoi n'y-a-t-il pas de dispositif particulier pour les modes de garde des multiples (tarifs moins chers, facilité d’obtention de places en crèche) ou tout simplement une meilleure prise en charge du congé parental si l’on est "obligée" de rester à la maison pour garder ses enfants ?

 

Najat Vallaud-Belkacem : Pour que les femmes bénéficient pleinement du congé parental, il est primordial d’aider et accompagner leur retour sur le marché du travail. Dès lors, le développement des modes de gardes alternatifs est essentiel. Le Premier ministre a annoncé en ce sens 275 000 nouvelles solutions d’accueil des jeunes enfants dont 100.000 places en crèches supplémentaires. En parallèle, l’accès à la formation professionnelle sera garanti afin d’aider les femmes à retrouver le chemin de l’emploi.  Pour ce qui est des modes de garde multiples, à l’heure actuelle les crèches et autres structures de garde financées par la CAF sont dans l’obligation de pratiquer un tarif dégressif à partir du 2ème enfant gardé simultanément dans un même établissement. Par ailleurs, la prise en charge du congé parental (CLCA) reste de trois ans pour les parents de jumeaux, et peut aller jusqu’à six ans  en cas de naissances triples ou plus. Enfin, le congé maternité est étendu à 34 semaines (au lieu de 26) tout comme le congé paternité qui dure 21 jours.

 

Allier maternité et vie professionnelle

 

Question 5 : En quoi votre statut de mère vous aide-t-il dans votre vie professionnelle ? Votre statut de maman influence vos décisions ?

 

Najat Vallaud-Belkacem : Bien sûr, comme tout un chacun, mes enfants m’inspirent et me ressourcent. Par ailleurs, les voir évoluer m’aide à comprendre certains mécanismes à l’œuvre dans la formation des stéréotypes et leur intériorisation dès le plus jeune âge : par exemple ma fille me demande systématiquement de lui acheter des poupées et son frère des camions…

 

Question 6 : Vous êtes ministre. C'est une grosse responsabilité. Comment réussissez-vous à allier vie professionnelle et vie familiale ?

Najat Vallaud-Belkacem : Je ne vous cache pas que jongler entre la vie de ministre et de mère n’est pas tous les jours facile. Les moments passés avec mes enfants sont précieux, j’en profite d’autant plus. Je travaille beaucoup sur l’articulation des temps de vie pour les mères comme pour les pères,  une question indissociable de la réforme du congé parental que nous venons d’évoquer.

 

 

Un grand merci à Najat Vallaud-Belkacem, ministre du droit des femmes et porte-parole du gouvernement, d’avoir accepté de répondre à vos questions. 

À lire absolument