Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » La ministre du droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem rĂ©pond aux lectrices de CafĂ© des mamans et Neuf mois

La ministre du droit des femmes Najat Vallaud-Belkacem répond aux lectrices de Café des mamans et Neuf mois

Comme promis, Najat Vallaud-Belkacem, ministre du droit des femmes et porte-parole du gouvernement, a accepté de répondre aux questions des lectrices de Neuf Mois et Café des mamans. Un grand merci à toutes celles qui nous ont fait part de leurs interrogations, en espérant que ces réponses vous aident à y voir plus clair.

 

Le congĂ© parental d’éducation

 

Question 1 : Lorsque l'on sollicite un congĂ© parental d' Ă©ducation, le conjoint est-il obligĂ© de prendre les 6 mois comme mentionnĂ© dans la modification de loi? Car pour de nombreux couples il n'est pas judicieux que celui qui gagne le plus d'argent soit obligĂ© de s'arrĂȘter 6 mois pour que l'autre puisse bĂ©nĂ©ficier des 2 ans et demi de congĂ© parental.  

Question 2 : Pourquoi vouloir imposer une partie du congĂ© parental aux hommes et empĂȘcher les femmes qui le souhaitent de prendre 3 ans ? L'ancien systĂšme permettait le partage pour les couples qui le souhaitaient. De plus, toutes les femmes ne sont pas accrochĂ©es Ă  leur carriĂšre.


 

Najat Vallaud-Belkacem : Il n’est pas question d’imposer aux hommes de prendre ce congĂ©, simplement de les y inciter. A l’heure actuelle, le congĂ© parental conduit trop souvent les femmes Ă  un Ă©loignement durable et subi du marchĂ© du travail. Sur un peu plus de deux millions de femmes ayant un enfant de moins de trois ans, seules 40% travaillent et 40% de celles qui sont en congĂ© parental prĂ©fĂ©reraient travailler. En rĂ©duisant le congĂ© parental, nous permettons aux femmes de moins s’éloigner du marchĂ© du travail et donc de leur assurer un retour professionnel rapide. ParallĂšlement, l’autre objectif du gouvernement avec cette mesure est de favoriser l’égale rĂ©partition des tĂąches familiales et domestiques entre les hommes et les femmes. Pour le moment, 96.5% des bĂ©nĂ©ficiaires du complĂ©ment de libre choix d’activitĂ© (CLCA) sont des femmes.  En Allemagne, cette rĂ©forme a permis de multiplier par 7, en trois ans,  la proportion de pĂšres ayant recours au congĂ© parental. 

 

Reprendre une activité professionnelle aprÚs la grossesse

 

Question 3 : Comment aider les mÚres aprÚs leur congé parental ? Pourquoi ne pas faire des formations aprÚs leur congé parental ?

Question 4 : Pourquoi n'y-a-t-il pas de dispositif particulier pour les modes de garde des multiples (tarifs moins chers, facilitĂ© d’obtention de places en crĂšche) ou tout simplement une meilleure prise en charge du congĂ© parental si l’on est "obligĂ©e" de rester Ă  la maison pour garder ses enfants ?


 

Najat Vallaud-Belkacem : Pour que les femmes bĂ©nĂ©ficient pleinement du congĂ© parental, il est primordial d’aider et accompagner leur retour sur le marchĂ© du travail. DĂšs lors, le dĂ©veloppement des modes de gardes alternatifs est essentiel. Le Premier ministre a annoncĂ© en ce sens 275 000 nouvelles solutions d’accueil des jeunes enfants dont 100.000 places en crĂšches supplĂ©mentaires. En parallĂšle, l’accĂšs Ă  la formation professionnelle sera garanti afin d’aider les femmes Ă  retrouver le chemin de l’emploi.  Pour ce qui est des modes de garde multiples, Ă  l’heure actuelle les crĂšches et autres structures de garde financĂ©es par la CAF sont dans l’obligation de pratiquer un tarif dĂ©gressif Ă  partir du 2Ăšme enfant gardĂ© simultanĂ©ment dans un mĂȘme Ă©tablissement. Par ailleurs, la prise en charge du congĂ© parental (CLCA) reste de trois ans pour les parents de jumeaux, et peut aller jusqu’à six ans  en cas de naissances triples ou plus. Enfin, le congĂ© maternitĂ© est Ă©tendu Ă  34 semaines (au lieu de 26) tout comme le congĂ© paternitĂ© qui dure 21 jours.

 

Allier maternité et vie professionnelle

 

Question 5 : En quoi votre statut de mÚre vous aide-t-il dans votre vie professionnelle ? Votre statut de maman influence vos décisions ?

 

Najat Vallaud-Belkacem : Bien sĂ»r, comme tout un chacun, mes enfants m’inspirent et me ressourcent. Par ailleurs, les voir Ă©voluer m’aide Ă  comprendre certains mĂ©canismes Ă  l’Ɠuvre dans la formation des stĂ©rĂ©otypes et leur intĂ©riorisation dĂšs le plus jeune Ăąge : par exemple ma fille me demande systĂ©matiquement de lui acheter des poupĂ©es et son frĂšre des camions


 

Question 6 : Vous ĂȘtes ministre. C'est une grosse responsabilitĂ©. Comment rĂ©ussissez-vous Ă  allier vie professionnelle et vie familiale ?

Najat Vallaud-Belkacem : Je ne vous cache pas que jongler entre la vie de ministre et de mĂšre n’est pas tous les jours facile. Les moments passĂ©s avec mes enfants sont prĂ©cieux, j’en profite d’autant plus. Je travaille beaucoup sur l’articulation des temps de vie pour les mĂšres comme pour les pĂšres,  une question indissociable de la rĂ©forme du congĂ© parental que nous venons d’évoquer.

 

 

Un grand merci Ă  Najat Vallaud-Belkacem, ministre du droit des femmes et porte-parole du gouvernement, d’avoir acceptĂ© de rĂ©pondre Ă  vos questions. 


À lire absolument