Pédiatre ou généraliste : comment choisir ?

Pour bébé, rien n’est trop beau ! Mais pour sa santé, faut-il consulter un médecin généraliste ou spécialisé comme le pédiatre ?
Voici quelques critères pour choisir.

Se sentir en confiance

Trouver un médecin avec qui on est à l’aise n’est pas si facile. N’hésitez pas à changer si nécessaire et à vous faire aider dans votre recherche : demandez conseil à des parents, à l’hôpital, à la crèche…
Le praticien doit établir une relation apaisée avec votre enfant et être à l’écoute de vos demandes. C’est un métier qui demande certes des connaissances scientifiques, mais aussi humaines.
Ne perdez pas de vue que la consultation régulière du même médecin est plus bénéfique pour l’enfant.

A chaque examen son médecin

Pour les examens obligatoires (8 jours, 9 mois, 2 ans…), il est peut-être préférable de miser sur un spécialiste qui aura un regard plus aiguisé. Vos rapports avec un généraliste concerneront alors plutôt les visites au cas par cas : maladies, petits bobos…

Une relation déjà établie avec un médecin généraliste

Le médecin généraliste peut être le médecin référent de votre famille et à ce titre là vous le connaissez avant l’arrivée de bébé. Vous êtes en confiance et vous partagez avec lui les événements qui ont déjà touché les vôtres. Si vous avez une totale confiance en lui, présentez-lui votre nourrisson et demandez lui de le suivre.


Lequel est le plus proche de chez vous  ?

C’est un critère matériel, mais il faut l’envisager : quand bébé est tout petit, prendre la voiture, se garer, déplier la poussette, monter des escaliers… Cet enjeu est à prendre en compte car une visite chez le médecin génère déjà suffisamment de stress (maladies, vaccins…) !

Qui donne la meilleure assistance en cas d’urgence ?

Le cabinet de pédiatres est souvent géré par un secrétariat très efficace, qui propose de poser une question aux praticiens entre deux rendez-vous : il suffit parfois d’un conseil par téléphone pour  se rassurer sur l’état d’un enfant. Vérifiez les horaires d’ouverture (dont le samedi) et l’amplitude (matin et soir).


Un test : la salle d’attente

Voir Aussi

Bacs de jouets et livres en tous genres, mobilier adapté… La salle d’attente peut se révéler être un repère intéressant. Foi de maman, j’ai craqué pour mon généraliste, grâce aux murs recouverts de dessins d’enfants. Mon petit garçon a aussi contribué à cette mosaïque géante et ça a désamorcé la douloureuse séance du vaccin.

Le prix

Si c’est l’enjeu financier qui vous motive, sachez qu’une visite chez le médecin généraliste et chez le pédiatre coûte 28 euros. C’est la base de remboursement de la sécurité sociale. Faites-vous préciser si le médecin procède à un dépassement d’honoraires et facture plus cher (jusqu’à 50 euros).
Certaines mutuelles prennent en charge selon votre contrat. Une autre solution consiste à se déplacer dans les centres de protection maternelle et infantile (PMI) : les consultations sont alors gratuites.

Quelques statistiques

Sachez que 80 % des enfants sont suivis par un généraliste.
Le nombre de pédiatres en France (environ 6000) ne permet pas de prendre en charge tous les bébés ! Certaines régions (Nord, Est) connaissent même une pénurie de pédiatres.
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire