Laits végétaux : un danger pour les nourrissons

Composés de soja, de riz ou d’amande, les laits végétaux ou non bovin (chèvre) remplissent nos rayons de supermarchés depuis quelques années.
Ils sont consommés principalement pour remplacer le lait de vache qui est parfois lourd à digérer.

Dans un communiqué diffusé ce jeudi, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses)  informe les parents sur les nombreux risques dus à cette consommation chez les bébés de moins de un an.

« Ces boissons ne permettent pas de couvrir les besoins nutritionnels très spécifiques des nourrissons. Leur utilisation peut donc entraîner des insuffisances d'apport, des carences, voire des accidents sévères » affirme le rapport.

Plusieurs enfants auraient déjà été hospitalisés pour des cas d'anémie sévère, d'arrêt de croissance, ou de carences en vitamine D et en calcium.


Pour les enfants qui présentent une réelle allergie au lait de vache, ils peuvent boire des laits infantiles conçus uniquement pour cet usage. Ils contiennent des protéines de lait dont la quantité a été réduite pour diminuer les risques d'allergie. D'autres sont composés de lait à base de protéine de soja ou de riz, mais la composition est conforme à la réglementation européenne.
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire