Pollution : comment protéger mon enfant ?

Monoxyde de carbone, ozone, dioxyde d’azote, dioxyde de soufre sont les polluants les plus nocifs répertoriés par l’Organisation Mondiale de la Santé. Et il peuvent être à l’origine de maladies respiratoires. Comment protéger votre enfant de cet environnement nocif ? Voici 8 gestes simples.

Restez informée
Les bulletins météo évaluent quotidiennement la qualité de l'air. Les JT, la presse et la radio vous informent en cas d'alerte pollution. En cas de pic, respectez les consignes préconisées : n'exposez pas vos enfants à l'environnement contaminé.

Hydratez votre enfant
L'humidité et la chaleur sont les alliés de la pollution. Protégez votre enfant en l'abritant à l'ombre, et  au frais. Faites le boire fréquemment et en quantité suffisante pour une bonne hydratation, cela favorisera l'élimination des toxines.

Évitez le sport en extérieur en cas de pic de pollution
Le sport sollicite les poumons qui, en milieu pollué, adsorbent les particules fines. Dans le cas d'un pic de pollution, évitez les ballades à vélo, les parties de foot sur les stades extérieurs.
 
Attention à la pollution dans votre maison
Des composants chimiques émanent des détergents, des solvants, des peintures, des meubles, des colles pour papier peint, des produits cosmétiques, des matériaux de construction de votre maison.

Aérez votre intérieur
Aérez votre maison et notamment la chambre de votre enfant environ 10 minutes par jour. Pour purifier l'air de votre maison, on a une petite astuce : vous pouvez faire bouillir de la menthe et du citron ou verser 3 gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus dans dans un bol d'eau ou encore mettre un bouquet de lavande dans un vase.

Pensez aux plantes
On le sait, les plantes ont bien des vertus et notamment celles d'absorber certains composants polluants. L'azalée lutte contre l'ammoniac dégagé les produits ménagers, le chrysanthème absorbe le trichloréthylène présent dans la peinture. Le ficus épure le formaldéhyde présent dans les emballages, l'isolation ou la moquette. Le lierre élimine le benzène des détergents et l'Aloe vera, les acariens.
Certaines plantes peuvent êtres disposées dans la chambre de votre enfant sans risque pour lui, renseignez-vous auprès de spécialistes comme le phytothérapeute.


Évitez la voiture
La pollution aux particules fines est le résultat des émissions de gaz des voitures et des industries. Abstenez-vous d'emprunter la voiture qui aggrave la pollution et vous expose d'avantage, vous et votre enfant. Et évitez aussi les promenades en poussette près des axes routiers.

Consommez des antioxydants
Les antioxydant réduiraient les effets nuisibles de la pollution. Certains éléments en contiennent beaucoup : les petits fruits (mûres, canneberges, fraises, framboises, prunes, pruneaux, kiwis) et certains légumes (artichauts, asperges, brocolis, poivron jaune). Tous les légumes très colorés, (rouges, oranges ou jaunes) contiennent des antioxydants.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire