Colique du nourrisson : les bons gestes pour calmer bébé

Fréquente chez le nourrisson de 0 à 6 mois, les coliques sont une véritable source de désagrément pour un nouveau-né. On vous explique comment le soulager.

Les symptômes

Les coliques apparaissent en général au cours des premières semaines de vie du nourrisson et disparaissent totalement vers le 5e ou 6e mois. La colique du nourrisson est une crise spasmodique intestinale. Pendant la crise, l’abdomen de bébé est ballonné. Ce sont des gaz ou des éructations qui viennent alors soulager l’enfant de manière passagère. Les coliques s’accompagnent de pleurs intenses et de rougeurs sur le visage. Inconsolable, l’enfant est agité et replie ses jambes lui-même parce que son ventre le fait souffrir.
Bon à savoir : en général les coliques de bébé n’ont pas d’incidence sur les selles qui restent normales. Les coliques du nourrisson ne veulent pas dire que votre enfant est malade.

A faire :

Consultez votre pédiatre

Il vous donnera des conseils pour soulager votre bébé

Massez votre bébé

Tout doucement massez le ventre de bébé en faisant des petits cercles. Posez deux doigts à côté de son nombril puis faites-les glisser tout autour. Répétez le geste en élargissant le cercle et stoppez le mouvement quand vous atteignez la hanche droite de votre nourrisson. L’idéal est d’effectuer le massage au moins trois à quatre fois pour apaiser au mieux bébé.

Du réconfort dans les bras de maman

Installez bébé à plat ventre sur votre bras avant en le maintenant avec l’autre bras, sa tête légèrement inclinée dans votre main. Ses jambes et ses bras pendent de part et d’autre de votre bras. Assurez-vous que votre enfant soit bien installé puis baladez-le doucement en balançant très légèrement votre bras.

Attention à son alimentation


Bébé doit être nourri dans le calme et la tranquillité. Donnez-lui des repas espacés et réguliers pour ne pas surcharger son estomac. Vous pouvez aussi le nourrir plus souvent, toujours de manière régulière mais en quantité moindre. Pensez à vérifier qu’il fait bien son rot après chaque biberon. Si vous allaitez éviter de consommer des aliments pimentés, des choux, des tomates crues, des poivrons, des brocolis, toujours à cause de la sensibilité de bébé.

Donnez-lui quelque chose à sucer

Biberon, tétine… chez le nourrisson le système de succion a quelque chose de très apaisant.

Bercez le

Isolez-vous dans un endroit calme avec bébé et bercez-le contre vous tout en ayant des paroles rassurantes. Des mouvements harmonieux et continus peuvent avoir un effet apaisant sur l’enfant. Si vous vous sentez perdre patience, pas de panique. Utilisez un baby-relax pour y déposer bébé et le bercer en douceur. Il est important de faire preuve de patience, de constance et de délicatesse envers votre enfant. C’est le meilleur moyen de le rassurer.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire