L’huile de palme, un réel danger pour nos enfants ?

On a tout entendu ou presque sur l’huile de palme. Accusée de boucher les artères et de faire disparaître les orangs-outans de la surface du globe, cette huile végétale est aujourd’hui décriée. Doit-on l’éjecter totalement de notre alimentation et de celle de nos enfants ?

Pourquoi a-t-on peur d’elle ?

Elle est l’huile végétale la plus consommée au monde mais aujourd’hui, elle fait débat. L’huile de palme, riche en acides gras saturés, aggrave le taux de LDL-cholestérol (ou le mauvais cholestérol) et augmente ainsi les risques de maladies cardio-vasculaires et d’obésité. Présente dans les pâtes à tartiner, certaines margarines, mais aussi les gâteaux, certains pains de mie ou plats préparés, elle peut donc être nocive pour la santé. Du côté de l’environnement, elle créée la polémique puisque sa culture intensive cause la destruction des forêts tropicales et tend à faire disparaître certaines espèces animales, dont l’orang-outan.
 
L’huile de palme dans le lait infantile

Avec tout ce qu’on entend sur l’huile de palme, on peut avoir peur de sa présence dans le lait infantile. Mais rassurez-vous, selon les médecins, elle ne présente aucun risque pour l’enfant. En effet, l’acide palmitique est l’un des principaux acides gras présents dans l’huile de palme. Le lait maternel en contient quant à lui 23%. Pour être au plus proche du lait produit par la maman, le lait infantile contient donc la même proportion d’acide palmitique. Sa présence est donc finalement tout à fait bénéfique pour bébé.

Ne pas devenir parano…


Comme bien souvent avec la nourriture, l’huile de palme devient nocive quand elle est consommée avec excès. Se gaver d’une célèbre pâte à tartiner à longueur de journée n’est pas du tout recommandé, mais s’autoriser une simple cuillère ou une tartine de temps en temps ne devrait pas vous faire de mal. Il ne faut pas virer parano, mais faire attention aux produits que vous achetez. Bien souvent, elle est présentée dans la composition des aliments sous la mention « huile végétale ». A vous de faire le tri dans votre caddie. A noter que certaines marques alimentaires commencent même à notifier sur leurs paquets qu’elles n’utilisent pas d’huile de palme, cela devrait vous aider.

Qu'en pensez vous ?
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire