Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Humour : La mĂšre parfaite vs. la mĂšre imparfaite

Humour : La mÚre parfaite vs. la mÚre imparfaite

A quoi ressemble la journĂ©e-type de la mĂšre parfaite, ce spĂ©cimen rare et particuliĂšrement Ă©nervant que l’on voit se pavaner une demi-heure en avance Ă  la sortie des classes ? Et Ă  quoi ressemble celle de Madame-tout-le-monde, vous, moi, mĂšres imparfaites et dĂ©bordĂ©es ? Parce qu’entre l’Ă©cole, le mĂ©nage et les repas, les mamans en ont souvent beaucoup sur les Ă©paules, on se dĂ©tend et on essaie d’en rire un peu !

Le lever

La mÚre parfaite 

Elle rĂ©veille l’enfant chĂ©ri une heure avant le dĂ©part Ă  l’Ă©cole d’une voix calme et douce. Elle est debout depuis 6h30 et a dĂ©jĂ  tout prĂ©paré : pan-cakes maison et jus d’orange frais, cartable du petit et tenue pour la journĂ©e. PomponnĂ©e et souriante, elle l’accompagne Ă  l’Ă©cole Ă  pieds – la marche, c’est bon pour la santĂ©.

La mÚre imparfaite 

Elle se lĂšve un quart d’heure en retard – comme tous les matins, elle n’a pas entendu l’alarme de son portable. ÉbouriffĂ©e, elle rĂ©veille son enfant en vitesse, lui enfile le tee-shirt Ă  l’envers, la chaussure gauche au pied droit, lui enfourne une tartine de Nutella dans la bouche – tant pis pour le cholestĂ©rol, et fait une arrivĂ©e en fanfare au milieu du cours dĂ©jĂ  commencĂ©.

Le déjeuner

La mĂšre parfaite

Tout est prĂ©vu au gramme prĂšs : des plats sains Ă  base d’aliments bio, prĂ©parĂ©s le dimanche aprĂšs-midi pour la semaine, souvent avec l’aide du petit – bah oui, c’est toujours bien de lui apprendre des choses ! Petit qui par consĂ©quent connaĂźt dĂ©jĂ  toutes les variĂ©tĂ©s de lĂ©gumes anciens et redemande rĂ©guliĂšrement une portion de choux de Bruxelles.

La mĂšre imparfaite

Petit, ça a Ă©tĂ© les petits pots, maintenant c’est les petits plats Picard. 4 minutes au micro-ondes et zou. Et tant pis si c’est des pĂątes pour la cinquiĂšme fois de la semaine… C’est bon les pĂątes aprĂšs tout. Puis les lĂ©gumes, c’est pas vraiment son truc au gamin : « Salsifis c’est une variĂ©tĂ© de pĂątes ? » lui a t-il demandĂ© l’autre jour alors qu’elle tentait de varier le menu (enfin, d’acheter des plats surgelĂ©s diffĂ©rents)…

La sortie d’Ă©cole

La mĂšre parfaite

Elle arrive toujours Ă  l’heure, fraĂźche et dispose aprĂšs son cours de yoga. Elle appelle tous les parents d’Ă©lĂšves par leurs prĂ©noms et s’est mĂȘme fait un groupe de copines dans le lot. PrĂ©sente Ă  chaque rĂ©union parents-profs, elle accompagne rĂ©guliĂšrement les sorties pĂ©dagogiques et s’est mĂȘme proposĂ©e pour faire les dĂ©guisements de la classe pour le spectacle de fin d’annĂ©e.

La mĂšre imparfaite

Elle l’avoue, il lui est arrivĂ© d’oublier son rejeton Ă  la sortie des classes. Mais cet Ă©pisode de Desperate housewives Ă©tait tellement prenant… Elle se trompe de nom en s’adressant Ă  la maĂźtresse de son fils qui la convoque pour ses retards rĂ©pĂ©tĂ©s et ne connaĂźt pas les parents des copains de son fils – elle arrive toujours trop tard pour les rencontrer.

Les jeux

La mĂšre parfaite

C’est une rĂšgle qu’elle s’est fixĂ©e : pas de tĂ©lĂ© avant ses dix ans. FidĂšle Ă  sa devise d’allier l’utile Ă  l’agrĂ©able, elle s’amuse comme une folle Ă  lui apprendre les rĂšgle des divers jeux Ă©ducatifs qu’elle lui a achetĂ©s. Une fois la « pause-jeu » terminĂ©e, il range tout lui mĂȘme dans le coffre, rendant le salon comme sa mĂšre l’a laissé : impeccable.

La mĂšre imparfaite

Les jours de grande flemme, quand elle n’a pas envie de jouer pour la Ă©niĂšme fois au Docteur Maboule ou Ă  la Bonne paye, elle lui suggĂšre habilement de plutĂŽt regarder son dessin animĂ© prĂ©fĂ©rĂ©. TĂ©tine au bec, il passe une heure captivĂ© par l’Ă©cran et elle peut, enfin, finir son roman de Musso tranquille.

Le coucher

La mĂšre parfaite

A 21 heures prĂ©cises, c’est l’extinction des feux. Pas de drames et pas de cris mais toujours les mĂȘmes rituels : une histoire courte, un bisou, et au lit ! Ce qui lui laisse largement le temps pour profiter ensuite d’un dĂźner et d’un cĂąlin en amoureux.

La mĂšre imparfaite

Comme elle a traĂźnĂ© au moment du bain, des jeux (de la tĂ©lĂ©) et du dĂźner, il est rare que le petit aille au lit avant 22h. Pour s’Ă©pargner des nĂ©gociations interminables, elle fait souvent l’impasse sur le brossage des dents. Et, crime suprĂȘme, quand il est enfin couchĂ©, elle se sent… soulagĂ©e.

Et vous, plutÎt mÚre parfaite, mÚre imparfaite ou un peu des deux ?

À lire absolument

Laisser un commentaire