Collyres pour enfants : prenez garde !

L’agence du médicament (ANSM) met en garde contre une mauvaise utilisation du collyre mydriatique chez l’enfant.

Le collyre mydriatique se présente sous forme de gouttes pour les yeux. Il est utilisé pour dilater la pupille lors d'examens ophtalmiques afin d'établir un diagnostic, de préparer une chirurgie ou de soigner une pathologie.
Une mauvaise utilisation peut entraîner des risques potentiellement graves chez les sujets à risque : vertiges, troubles digestifs, convulsions, tachycardie, troubles de la régulation de la température, troubles de la vue, troubles de la circulation sanguine. Les enfants de moins de 8 ans sont les premiers concernés car ils sont davantage sensibles aux effets de l'atropine et de ses dérivés que les adultes.
Depuis 2011, le collyre mydriatique, comme 77 autres médicaments susceptibles d'être dangereux, est sous la surveillance de l'ANSM (l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé). Elle recense une quarantaine de cas graves en raison d'un surdosage.

Dans un communiqué, l'agence du médicament rappelle les règles d'utilisation :
Chez le prématuré et le nouveau-né, adoptez une grande prudence lors de l’administration des collyres mydriatiques,
Chez tous les enfants, ne dépassez pas les posologies maximales recommandées dans un intervalle de temps donné,
Appuyez sur l’angle interne de l’œil pendant une minute pour boucher les points lacrymaux,
Essuyez, sur la joue de l’enfant, la partie du collyre écoulée.
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire