En train de lire
Pourquoi rééduquer son périnée ?

Pourquoi rééduquer son périnée ?

Les muscles du périnée forment un large hamac entre vos jambes, depuis l’os pubien jusqu’au bas de votre colonne vertébrale. Ils aident à retenir la vessie, l’utérus et l’intestin à leurs « places respectives » ainsi qu’à contrôler les muscles qui permettent la fermeture de l’anus, du vagin et de l’urètre. Quand les muscles du périnée sont affaiblis ou abîmés, par exemple pendant ou à la suite d’une grossesse, ils ne peuvent pas remplir correctement leur fonction. Un périnée trop fragile ou distendu peut provoquer de l’incontinence (des fuites urinaires lorsque vous toussez, éternuez, riez ou faites de l’exercice) et diminuer le plaisir pendant les rapports sexuels.

Dans quelle mesure ma grossesse affecte-t-elle mon périnée ?

Votre ventre qui s’arrondit de semaines en semaines appuie fortement sur votre périnée et les muscles de cette zone. Votre périnée peut en être affaibli et relâché dès la 12e semaine de votre grossesse. Des symptômes courants tels que la constipation participent également à la fragilisation de votre périnée.


En quoi les exercices du périnée peuvent-ils m’aider ?

Quand ils sont faits régulièrement, les exercices du périnée peuvent vraiment vous éviter tout risque d’incontinence, avant ou après la grossesse. Plus vous utilisez ces muscles, plus ils seront forts. Il est recommandé à toutes les femmes de pratiquer des exercices de rééducation du périnée.

Des muscles du plancher pelvien (l’autre nom du périnée) bien forts peuvent supporter sans mal le poids de bébé qui grandit en vous, ils aident à accélérer la deuxième tape du travail. Un autre bienfait de ces exercices : les femmes qui ont un périnée fort ont plus de chances d’avoir des orgasmes pendant les rapports intimes, bref, une vie sexuelle plus épanouie !

Certaines études montrent que les exercices du périnée pendant la grossesse aident à prévenir les fuites urinaires après la naissance de bébé. Il est également beaucoup plus dur d’apprendre à réaliser ces mouvements après l’accouchement : faites-en donc le plus possible dès maintenant.


Voir Aussi

D’autres astuces qui peuvent vous aider :

Utilisez vos muscles du périnée quand vous craignez d’avoir une fuite. Par exemple, quand vous sentez que vous allez éternuer ou avant de soulever quelque chose de lourd. Vous contrôlerez de mieux en mieux votre vessie.

Ne vous relevez jamais d’un seul coup, ne soulevez rien en vous appuyant sur vos deux jambes, cela ne ferait qu’augmenter la pression sur votre périnée et votre dos.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire