6 conseils pour lutter contre les accidents domestiques

On pense souvent que les enfants sont en sécurité dans leur propre maison. Mais le chemin de la vie quotidienne est semé d’embuches. La première cause de mortalité chez les jeunes enfants est due aux accidents domestiques. Petite visite guidée pour déceler les dangers.

Des accessoires-sécurité indispensables
Les prises électriques, les  placards où se trouvent outils de bricolage, produits de ménage ou médicaments  sont des véritables dangers pour vous enfants. Investissez dans des cache-prises, des bloque portes, des  bloque placard, des coins de table. Ces accessoires  sont inevitables pour protéger votre enfant.

Dans les escaliers : installez une barrière infranchissable
Autre enjeu de taille : les escaliers. La solution : une barrière de sécurité sur enrouleur qui se présente comme un store sur le côté. Pratique, elle se manipule d’une seule main. Ouverte elle disparait dans un tube. Toutes les ouvertures, palier bas ou haut d’un escalier, pièce dangereuse, doivent être protégées jusqu’à 130 centimètres de largeur.

Entendre ses enfants, c’est rassurant !
Pour vous rassurer quand votre enfant n’est pas dans la même pièce, on peut installer des écoute bébés. D’une technologie développée et fiable, ils ont pour fonction de vous faire entendre votre bébé. Certains modèles vont au-delà des sons émis et intègre un détecteur de mouvements respiratoires via deux capteurs installés sous un matelas par exemple, une veilleuse et un indicateur de température.

Dans son lit : éviter les chutes
La chambre est le lieu du sommeil par définition. Pour que l’enfant se sente en paix, les parents doivent l’être ! Les barreaux du lit doivent être espacés de 5 à 6 centimètres et demi, pour éviter que l’enfant ne se coince la tête entre 2 barreaux. Pour passer du lit de bébé au lit de grand, sans barreaux, il est utile de mettre une barrière de lit pour éviter les chutes pendant le sommeil. Un moyen pratique est d’utiliser deux tubes gonflables, de longueurs variables, qui sont intégrés au drap et ne procurent aucune gêne.


Salle de bains : anticipez les brûlures
Si la salle de bains est la pièce dédiée aux soins des bébés, elle est aussi le lieu de tous les dangers. Il ne faut jamais laisser un enfant sans surveillance dans son bain : quelques centimètres d’eau suffisent à une noyade. Côté température, une vigilance extrême doit vous guider : le bain ne doit pas excéder les 37°C. Il existe des thermomètres qui mesurent à la fois l’eau du bain et l’air de la pièce. Pour éviter toute catastrophe, une astuce consiste à régler le chauffe-eau à une température maximale de 50°C, pour pallier à une brûlure par inadvertance. N’oubliez pas non plus le tapis de bain pour éviter à l’enfant de glisser dans son bain.

Cuisine : attention danger !
Les sources de chaleur de la cuisine constituent d’autres risques. Les fours sont désormais fabriqués avec des parois froides, mais il reste nécessaire d’apprendre à l’enfant que ça chauffe et que ça peut faire mal. Il en est de même pour les plaques de cuisson. Il est de toute façon indispensable de prévenir vos enfants et de verbaliser les accidents possibles. C’est grâce à cette pédagogie au quotidien que l’enfant apprendra les risques et les gestes à éviter. Et c’est un effort de chaque jour…
 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire