Contre les petits bobos : pensez à l’arnica sous toutes ses formes…

C’est bien connu l’arnica soulage les chocs, physiques ou émotionnels. Et quand bébé apprend à marcher, c’est plus que nécessaire ! Cette jolie fleur jaune d’altitude est la star de la pharmacie : c’est la plante la plus vendue en France. Il faut avouer que les préparations qui en découlent sont nombreuses.

 

 

 


L’ARNICA : crèmes et pommades

C’est la déclinaison la plus connue : qui n’a pas son tube à base d’arnica dans sa pharmacie ? La liste des petits bobos est longue qu’il soigne : ecchymoses suite à un coup, œdèmes, contusions, douleurs musculaires… On peut aussi soulager les piqures d’insecte. Il suffit juste de masser légèrement et de faire pénétrer dans la peau une noisette de crème. L’odeur caractéristique de l’arnica n’est pas désagréable et rappelle les souvenirs d’enfance.
 
 
L’ARNICA : le stick d’arnica, vous connaissez ?
 
Moins connu certainement que la crème ou la pommade, pourtant bien plus pratique qu’un glaçon à poser immédiatement sur un coup pour éviter le bleu, le stick se glisse dans un sac à main ou dans le sac à dos en promenade. En un geste, vous pourrez rassurer vos bouts de chou qui viennent de faire une jolie cascade. Pas besoin de plus : immédiatement disponible, le stick ne tache pas, ne salit pas les doigts et agit instantanément.
 
 
L’ARNICA : les granules homéopathiques
 
Les mamans férues d’homéopathie le savent bien : l’Arnica montana est un remède miracle. La règle est simple : 3 granules après le choc, à renouveler au bout de 30 minutes. La concentration de base à utiliser est de 4 CH. En cas de chocs plus profonds, sur le plan de la douleur comme celui d’émotion, on utilisera la dilution 9 CH. Le bleu se résorbe, la bosse ne pousse pas comme un champignon, et surtout les enfants sont contents que l’on prenne soin d’eux, et pas mécontents de devoir sucer ces petites billes qui ressemblent à des bonbons !
 
 
 
Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire