Le « baptême » civil, un parrainage citoyen

Quand les parents sont athées ou de religions différentes, le « baptême » civil, de son vrai nom parrainage républicain, est une solution pour instaurer un lien de parrainage pour l’enfant avec la personne de leur choix.

Un aspect révolutionnaire
Instituée en 1794, cette cérémonie symbolise l’entrée des enfants dans la communauté républicaine, s’adressant à tous sans distinction de foi, ni contraintes, d’où son nom de « parrainage républicain ». Il n’y a pas d’âge pour faire parrainer votre enfant : si les tout-petits sont assez peu concernés par cette démarche, elle peut revêtir un caractère très fort pour un enfant plus grand qui pourra alors s’impliquer dans son déroulement.

Quelle est la démarche à faire ?
Pour tout renseignement, vous devez vous adresser à la mairie de votre domicile. La commémoration de la Révolution française a remis au goût du jour cette alternative à la bénédiction religieuse. A Paris, presque tous les arrondissements proposent cet engagement. En région, la tradition s’est plus ou moins perpétuée. Tout dépend de la politique municipale et de la volonté du maire en place qui est en droit de refuser d’organiser cette cérémonie.

Une grande souplesse
Vous êtes libres d’organiser cette fête comme vous l’entendez (sans oublier l’envoi de faire-part aux invités) , de déterminer le nombre de parrains et marraines et de choisir le discours et les intervenants. Aucun texte officiel ne régit le baptême civil : acte citoyen, c’est un engagement moral à suppléer les parents en cas de malheur familial qui est consigné par écrit devant l’Officier de l’Etat-Civil.

La cérémonie
Le cérémonial n’est pas pré-établi. Après un rappel historique sur l’origine de cette pratique, puis un discours sur l’enfant, le maire énonce les valeurs républicaines. Avant la signature du certificat de parrainage civil, il demande aux parrains et marraines de s’engager solennellement et d’accepter leurs nouvelles responsabilités. Comme pour un baptême religieux, ce document n’a aucune valeur légale.


Pensez à officialiser ce lien chez un notaire !
Il est conseillé de désigner le parrain comme tuteur par voie de testament notarié ou sous-seing privé s’il s’agit de la raison pour laquelle il (elle) a été choisi(e). Le « baptême » civil représente avant tout un engagement moral de la part des parrains et marraines vis-à-vis de leur filleul, et formalise leur attachement particulier à l’enfant. En cas d’accident des parents (défaillance ou disparition), aucun lien de droit n’existe entre les intéressés. Il s’agit d’une valeur perpétuée au-delà des lois.

Pour plus de renseignements :
www.bapteme-civil.com

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire