Pollens : attention à la sensibilisation !

Le printemps arrive et avec, la galère des allergies. Plus précisément les allergies aux pollens, plus classiquement appelées « rhume des foins ». Les conditions météorologiques (hiver froid et réchauffement brutal) sont particulièrement favorables à une invasion soudaine de pollens. Or, 20 % de la population française y est allergique ! Chez l’enfant, les symptômes de l’allergie apparaissent en général à partir de 7 ans, très rarement avant. Mais cela arrive, notamment en cas d’allergies croisées et en cas de terrain familial prédisposant. Si un parent d’un bébé est allergique, bébé a entre 30% et 40% de risques de l’être aussi. Si les deux parents sont allergiques, ce pourcentage s’élève jusqu’à 80% ! A terme, la sensibilisation aux pollens devient allergie qui peut provoquer le déclenchement de l’asthme. D’où l’importance de prévenir et de soigner à temps…

Les symptômes de l’allergie aux pollens
Nez qui coule en permanence, éternuements à ne plus en finir, très gros rhume, nez bouché qui fait pleurer, nez qui démange sans arrêt, gorge irritée, yeux qu’on frotte sans arrêt : un seul de ces symptômes ne marque pas l’apparition de l’allergie, mais plusieurs symptômes associés nécessitent une consultation chez le médecin afin que le diagnostic soit posé tôt le cas échéant, et que soient ainsi évitées les complications respiratoires. Ceci étant, l’apparition d’une conjonctive sans autre symptôme associé implique aussi de consulter car la conjonctivite est très contagieuse. En cas d’allergie avérée, le médecin oriente en général vers une consultation d’allergologie, afin de mener des examens plus approfondis.
 
10 conseils pour prévenir l’allergie aux pollens

1 – Après une promenade et surtout si vous êtes passée près d’un gazon fraîchement coupé, douchez bébé soigneusement et lavez-lui les cheveux afin d’éviter que les pollens accumulés tout au long de la journée ne se déposent sur son drap ou son oreiller.
2 – Evitez de tondre la pelouse quand il est présent dans le jardin ou de laisser les fenêtres de la maison ouverte pendant la tonte.
3 – Aérez la chambre de votre enfant au petit matin.
4 – Ne faites pas sécher votre linge à l’extérieur car le pollen se fixe en quantité sur les vêtements
5 – Circulez toujours avec les fenêtres de la voiture  fermées
6 – Ne fumez pas et/ou ne permettez pas aux autres de fumer autour de votre bébé. Le tabagisme passif affecte les poumons des nourrissons et des enfants en bas âge, ce qui les rend plus sensibles aux irritants environnementaux.
7 – Evitez les zones de circulation dense en voiture avec votre enfant.
8 – Brossez vos animaux domestiques tous les soirs avec une brosse humide pour éliminer les pollens de leur fourrure.
9 – Ne laissez pas votre enfant jouer dehors pendant les périodes de pointe quotidiennes de la libération du pollen : entre 6 et 9 heures du matin (le pollen s’élève du sol lorsque l’air se réchauffe) et le soir (l’air se refroidit et le pollen retombe)
10 – A l’extérieur, essayez, autant que possible, de l’empêcher de se frotter les yeux.

Tous ces petits gestes simples peuvent aider bébé à mieux passer l’arrivée du printemps et le risque de sensibilisation aux pollens…


 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire