Hypersensibilité dermique et retard d’apprentissage de la marche

Pour tout parent, l’apprentissage de la marche constitue une étape-clé dans le développement psychomoteur de son enfant.
A partir de la position debout, l’enfant expérimente et travaille son équilibre jusqu’à réussir à faire ses premiers pas, généralement entre 12 et 18 mois.
Le retard de cet apprentissage est souvent source d’inquiétude chez les parents. L’hypersensibilité dermique ou défense tactile peut être une des causes pour laquelle l’enfant va appréhender différemment cette étape et avoir besoin de l’aide d’un kinésithérapeute pédiatrique.

Comment repérer cette hypersensibilité dermique ?

Bébé semble apporter beaucoup de délicatesse dans sa perception des objets, dans sa manière de les saisir, qu’ils s’agissent d’objets usuels ou de jouets. Parfois, bébé peut refuser de prendre en main ceux qu’il ne connait pas ou se contenter de juste les effleurer du bout des doigts. Cette attitude qui pourrait être qualifiée de "préciosité" est juste un moyen pour bébé de limiter ce contact. La défense tactile est une sorte de dégoût au toucher, qui peut concerner toutes les parties du corps, mais dans son expression la plus bénigne principalement les mains et les pieds. D’où son refus fréquent de porter des chaussures voire même des chaussettes.

De même, cet enfant qui présente une hypersensibilité dermique a souvent une perception accrue de tout ce qui lui parait trop bruyant, trop brutal, et développe un sentiment de crainte face à la surprise. Il trouve du réconfort dans ce qui est chaud et enveloppant, notamment toutes les matières douces ; c’est un enfant qui a besoin d’être énormément rassuré et qui aime les endroits petits et clos.

Cette défense qui le caractérise peut être plus forte que l’envie d’explorer, et donc de marcher.

Outre la solution d’apporter à son enfant beaucoup de sécurité et de l’encourager à aller au-delà de ses craintes, il est parfois utile de demander de l’aide à un kinésithérapeute pédiatrique, qui, grâce à un travail de désensibilisation des pieds, aidera donc le tout-petit à prendre confiance et à s’élancer sur ses deux jambes. Cela s’effectuera à l’aide de petits jeux, d’accompagnement dans la découverte tactile de matières nouvelles, d’éducation en douceur à poser les pieds sur le sol, et de massages appropriés.


Le traitement a bout but de faire disparaître les craintes de l’enfant et de lui perdre de marcher, courir et jouer dans la même liberté que les autres enfants.

Les ressources de tout enfant sont énormes : la kinésithérapie a juste pour but de lui apporter le petit coup de pouce qui le rassurera, ainsi que ses parents.

 

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire