Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Éveil » 3 astuces pour le socialiser avant la rentrĂ©e

3 astuces pour le socialiser avant la rentrée

Toujours dans nos jupes, ce petit ? Et si on profitait de l’étĂ© pour lui apprendre Ă  devenir un peu plus autonome, tout en s’amusant ? Un petit apprentissage qui sera bien utile Ă  la rentrĂ©e quand il devra aller chez la nounou ou Ă  la maternelle.

On joue Ă  cache-cache
Tout-petit, bĂ©bĂ© n’est pas inquiet quand nous disparaissons de son champ de vision. Tant qu’il est changĂ©, nourri, et qu’on lui fait des risettes, la cantine est Ă  son gout. En revanche, vers l’ñge de 8 mois, ce n’est plus la mĂȘme chanson. Quand on sort de son champ de vision ou que des personnes qu’il ne connaĂźt pas beaucoup essaient de capter son attention, bĂ©bĂ© proteste. 
Ce qu’il faut faire Hors de son champ de vision, on lui parle pour l’aider Ă  comprendre que nous sommes lĂ  mĂȘme s’il ne nous voit pas. On le laisse parfois jouer seul dans une autre piĂšce, entourĂ© d’objets familiers : s’il est constamment « collĂ© » Ă  nous, la sĂ©paration sera d’autant plus difficile pour lui. Et on joue aussi souvent que possible Ă  coucou-cachĂ©.

On le laisse agir
Certains enfants sont plus timorĂ©s que d’autres. Les causes en sont diverses, allant de son tempĂ©rament naturels aux erreurs Ă©ducatives que tous les parents peuvent commettre un jour ou l’autre en surprotĂ©geant leurs enfants. Rien de grave : il suffit de renforcer son sentiment de sĂ©curitĂ© pour que tout rentre dans l’ordre.
Ce qu’il faut faire Passer du temps pendant les vacances Ă  jouer avec lui. Mais ne pas tout faire Ă  sa place ! Aussi souvent que possible, on encourage notre tout-petit Ă  agir par lui-mĂȘme (aller chercher sa balle sous le buffet, attraper son tee-shirt dans le bac Ă  linge propre, mettre son verre dans le lave-vaisselle
) sans oublier de le fĂ©liciter vivement Ă  chaque progrĂšs.

On l’inscrit au mini-club
Entre 2 et 3 ans, le tout-petit acquiert des compĂ©tences Ă©largies trĂšs rapidement : il parle de maniĂšre audible, court, fait du vĂ©lo, devient propre et se prĂ©pare Ă  entrer Ă  l’école. ParallĂšlement, il devient aussi plus craintif, plus anxieux et plus disposĂ© Ă  la contradiction.
Ce qu’il faut faire L’inscrire au centre aĂ©rĂ© ou au mini-club sur la plage ou dans la station de montagne. Pas forcĂ©ment Ă  la semaine, mais pour une demi-journĂ©e, puis une journĂ©e. Cela lui donnera l’occasion de se confronter Ă  des enfants qu’il ne connaĂźt pas. Il ne faut pas le prendre par surprise, mais lui en parler quelques jours Ă  l’avance, lui montrer les lieux prĂ©alablement et passer un peu de temps avec lui sur place. Si possible, on repĂšre autour de nous un enfant qui va aussi au centre aĂ©rĂ© ou au mini-club et on organise une rencontre avant, afin qu’il se fasse dĂ©jĂ  un petit copain. Un co-voiturage avec l’autre maman aidera notre tout-petit – et nous aussi – Ă  prendre de la distance. Si nous ne disposons pas de mini-club ou qu’il n’y a plus de place au centre aĂ©rĂ©, essayons d’organiser des tours de garde avec d’autres mamans du quartier : cela montrera Ă  notre petit timide que frĂ©quenter des gens externes au cercle familial peut ĂȘtre trĂšs amusant et que, d’ailleurs, tous les grands le font.
 



À lire absolument