Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Il m’a trompĂ©e : comment rĂ©agir sans impliquer mon enfant?

Il m’a trompĂ©e : comment rĂ©agir sans impliquer mon enfant?

L’étĂ© est souvent propice aux aventures extra-conjugales. Aussi dĂ©sagrĂ©able soit cette perspective, c’est un fait dont il faut tenir compte avant de larguer les amarres loin de l’infidĂšle. Mieux vaut garder Ă  l’esprit l’intĂ©rĂȘt de notre petite famille
 et Ă©viter les scĂšnes devant les enfants.

Ce n’est pas parce que l’on vient d’accoucher ou que de fêter dix ans de vie conjugale sans un nuage que l’on est à l’abri d’une infidélité. Les tenues légères et la promiscuité sur la plage ou en soirée au club vacances sont autant d’occasions de céder à la tentation. Cela n’excuse rien mais remet l’infidélité de Jules dans son contexte : un peu trop de décontraction. Un dérapage incontrôlé de Jules un soir n’a rien de dramatique pour l’avenir du couple. Il faut relativiser : une aventure avec une collègue de bureau qui dure depuis trois mois est bien plus inquiétante ! Et si on en profitait pour faire le point sur notre couple après bébé ?

Une remise en question salutaire
L’infidélité a au moins l’intérêt de mettre le doigt sur une faille dans le couple. Occasion de réaliser que depuis qu’on a des enfants, on s’oublie un peu, non ?  Kilos installés, look bobonne au foyer, ton de mégère : faisons donc un peu d’introspection. On ne viendra pas à bout de ces pièges en dix minutes, mais on peut demander à Jules de nous aider à remonter la pente : il pourrait désormais garder les enfants pendant qu’on va faire deux heures de sport chaque semaine et prendre le relais pour demander fermement aux enfants de ranger leur bazar. A nous de dégager une petite ligne budgétaire pour aller chez le coiffeur et chez l’esthéticienne. Il suffit parfois de cuisiner davantage maison et de limiter ses achats de produits ménagers à l’essentiel pour en trouver les moyens.

Une discrétion indispensable
Les affaires de couple ne concernent que… le couple. Inutile de donner aux enfants leur première leçon d’éducation sexuelle grâce à l’infidélité révélée de leur père. Les enfants doivent garder une image positive de leur papa, inutile donc de le mettre en échec devant eux. Si la situation nous est insupportable – c’est tout à fait légitime -, il faut s’isoler en couple pour régler le problème, en laissant les enfants chez une amie ou chez leurs grands-parents ou à la bonne garde d’une baby-sitter. On file en forêt et là, on se laisse aller à notre rancœur, mais attention aux mots qui tuent ! Une fois le sac vidé, on s’interdit, de retour à la maison, les allusions acides. Si cela arrive, il faut expliquer aux enfants qu’on se dispute nous aussi, comme eux avec leurs frères et sœurs mais il faut refuser d’entrer dans les détails de ce que nous reprochons à leur père. L’infidélité est une affaire d’adultes, pas d’enfants. 

 

À lire absolument