Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » Mes 5 bonnes raisons (presque) valables de critiquer les enfants des autres

Mes 5 bonnes raisons (presque) valables de critiquer les enfants des autres

On ne l’avoue que trop peu, mais critiquer les enfants des autres est un sport national pratiquĂ© par presque tous les parents. Mais si cette pratique est inavouable, voici toutefois 5 raisons quasi-valables de le faire.

1. Ça permet de valoriser le votre
En effet, vous adonner Ă  la critique d’un ou des enfants des autres, quels qu’ils soient (des amis, des connaissances, des enfants de gens que vous ne connaissez mĂȘme pas
) vous permet, par un subtil effet parallĂšle, de valoriser le ou les vĂŽtre(s). Car ce que vous dĂ©criez chez les uns, ce sont forcĂ©ment des dĂ©fauts que les vĂŽtres n’ont pas ! C’est donc valorisant pour votre progĂ©niture, et pour vous : on est Ă  la limite du principe d’éducation, n’hĂ©sitez plus.

2. C’est inĂ©vitable (oui, c’est une raison !)
Oui, c’est inĂ©vitable, car dans nos sociĂ©tĂ©s archi-modernes, il y a tellement de façons d’élever un enfant que votre parti-pris s’oppose forcĂ©ment Ă  celui d’autres parents. Vous avez fait un choix (ou un non-choix, c’est Ă©galement possible) d’éducation, c’est votre droit et, comme vous ĂȘtes absolument sĂ»re de vous, vous pouvez critiquer, ouvertement ou pas (mais le plus souvent, on fait ça discrĂštement, c’est-Ă -dire pas devant les parents des enfants critiquĂ©s) l’odieuse attitude de ces sales gamins.

3. Ca met de l’ambiance dans les conversations

Un dĂźner plan-plan ? Une sortie d’école dans une ambiance molassonne ? Lancez-vous, et le sujet en mĂȘme temps ! A une amie, ou la personne proche de vous physiquement susceptible de vous Ă©couter, murmurez « tu ne trouves pas que le fils de Marie-Bidule est bizarre ? Genre pas bien Ă©levĂ© ?» Et lĂ , c’est parti, ça fuse dans tous les sens. Si jamais vous n’avez  jamais fait le test (mais permettez moi d’en douter), vous verrez comme d’un coup, vous devenez l’animatrice de la conversation. Gratifiant. Ca ne se refuse pas.

4. Ça Ă©vite de critiquer les siens (transfert salutaire)
Critiquer les enfants des autres selon votre propre Ă©chelle de valeur et de point de vue (si, ça existe une Ă©chelle de point de vue !) permet ce qu’on pourrait appeler un « transfert salutaire ». Le temps passĂ© Ă  dire du mal des enfants d’autrui est autant de temps qui n’est pas passĂ© Ă  saborder les vĂŽtres, mĂȘme si, sait-on jamais, vous avez des raisons de le faire. Ce qui semble improbable, tant chaque enfant de chaque mĂšre est le plus beau, le mieux Ă©levĂ©, le plus intelligent, le plus gentil ou mĂȘme tout ça Ă  la fois. C’est bon pour votre Ă©go de mĂšre : lĂąchez-vous !


5. Ça permet de se fĂącher avec des gens qui, en fait, n’étaient pas si sympas que ça
Vous n’en pouvez plus de ce couple et des ses mioches teigneux, mais vous ĂȘtes bien Ă©levĂ©e et vous n’arrivez pas Ă  dĂ©cliner leurs sollicitations (pour l’apĂ©ro, Ă  dĂźner, une ballade) ? Critiquer leurs enfants en face Ă  face vous assure une tranquillitĂ© incroyable jusqu’à la fin des temps. A vous d’opter pour une formule qui convient Ă  votre personnalitĂ©, mais visez juste ! Une bonne attaque frontale sur le comportement du gamin dĂ©signĂ© vous permettra de vous brouiller bien comme il faut avec ces gens que vous ne trouvez, finalement, pas si sympas que ça.
VoilĂ , vous avez Ă  prĂ©sent 5 clĂ©s qui justifient de critiquer les enfants des autres, et des raisons qui sont donc presque valables de le faire. Mais si vous en avez d’autres, n’hĂ©sitez pas Ă  Ă©changer vos techniques et tuyaux, cet espace est aussi fait pour vous !


À lire absolument