Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » D’oĂč nous vient la fĂȘte des mĂšres ?

D’oĂč nous vient la fĂȘte des mĂšres ?

La tradition de dĂ©dier un jour entier aux mamans nous vient de trĂšs loin. Les Grecs consacraient des jours entiers Ă  rendre grĂące Ă  RhĂ©a, la mĂšre de tous les dieux. Dans l’AntiquitĂ©, les Romains, quant Ă  eux, rendaient hommage Ă  Matralia. Ils profitaient de ce moment pour donner des cadeaux aux femmes et aux mĂšres. Celles-ci recevaient prĂ©sents et argent.

Toutefois, ces commémorations furent considérées comme des fêtes païennes par les chrétiens. Alors l’image de la mère fut attribuée exclusivement à la Sainte Vierge, mère du Christ. Ce fut les Anglais qui, au XVIe siècle, se mirent à célébrer le "jour des mères". En ce jour spécial, ils profitaient de l’occasion pour aller à la messe en compagnie de leur maman ou pour leur rendre visite et apporter un gâteau.

La France, quant à elle, n’adopte la coutume qu’après que les Etats-Unis aient lancé la mode en 1872. C’est donc après les Anglais et la "Mothers’ Day" des Américains que, le 25 mai 1941, le maréchal Pétain institua définitivement la "Journée nationale des Mères" le dernier dimanche de mai de chaque année.

Les cadeaux de nos petits : c’est l’intention qui compte !

De nos jours, la fête des mères ne passe plus inaperçue. Nous pensons toutes à nos mères et nos enfants se chargent de nous le rappeler avec leurs petits cadeaux faits de leurs petites mains. Ils peuvent confectionner de vrais chefs-d’œuvre ! Le fameux collier en macaronis, l’empreinte de la petite main dans le plâtre qui servira de cendrier ou encore la petite carte de toutes les couleurs, faite de collages et ornée de dessins font toujours sensation auprès des mamans que nous sommes, même au bout du dixième cadeau identique que nous recevons !

En grandissant bien sûr, les présents changent. Les grands classiques, et ce depuis le tout début, sont et restent les fleurs, la carte, le poème appris par cœur et récité en ce jour pas comme les autres ou le vase en papier mâché. Sinon les commerçants savent très bien comment s’y prendre pour que cette fête, désormais officielle, ne passe pas inaperçue.

Bonne fête à toutes !

À lire absolument