Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Ma vie de maman » 10 trucs bizarres que je fais depuis que je suis maman

10 trucs bizarres que je fais depuis que je suis maman

Hello tout le monde, moi je suis la crĂ©atrice du blog « Lapinou Family » ! Jeune maman, je me suis rendue compte que depuis que j’ai un enfant, je fais des choses vraiment bizarres malgrĂ© moi. Je me moquais de certains parents qui les faisaient avant d’ĂȘtre moi-mĂȘme maman… et franchement peut-ĂȘtre qu’il aurait retourner plusieurs fois ma langue dans ma bouche avant de me moquer ah ah ! Et maintenant moi aussi je vais des trucs drĂŽlement peu commune pour certains ĂȘtres humains qui n’ont pas encore de mini-eux à la maison, mais copains-parents je suis sĂ»re que vous me comprennez, quand je fais ces trucs…

 

Renifler les fesses de mon fils dĂšs que je le prends dans mes bras ou que je le confie Ă  quelqu’un…

je renifle les fesses de bebe
Quand tu deviens maman, tu as un toc qui revient trĂšs souvent : le reniflage de fesses ! Tu ne peux pas t’en empĂȘcher, dĂšs que tu prends ton petit dans les bras, ou que tu le confies Ă  quelqu’un, c’est plus fort que toi : il faut que tu lui renifles les fesses ! AprĂšs ça, comment ĂȘtre crĂ©dible quand je dirai Ă  mon fils : « Il ne faut pas sentir les fesses des gens, ça ne se fait pas car c’est gĂȘnant et impoli ! ». Il faut que j’y pense Ă  l’avenir si je ne veux pas voir mon Ă©ducation s’anĂ©antir…

 

Parler bizarrement, j’ai dĂ©couvert un nouveau langage, Ă  base de « areuh areuh » et de « gouzi gouza ».

parler bebe en areuh areuh
Ça, c’est LE truc qui m’agaçait le plus quand je voyais les autres parents : parler en yaourt Ă  son bĂ©bĂ©. Je suis affolĂ©e de voir que je ne peux, moi aussi, m’en empĂȘcher. Ça me fait penser Ă  cette publicitĂ© pour une marque de lait infantile oĂč les parents parlent bizarrement Ă  leur bĂ©bĂ©…nos enfants doivent nous prendre pour des fous !

 

Me balader dans la rue avec bébé en poussette en chantonnant
et me rendre compte que bébé dort depuis un moment.

balade en poussette avec bebe
Tu te promĂšnes tranquillement avec ton enfant pour te dĂ©tendre et profiter. Tu vois que bĂ©bĂ© est fatiguĂ©, tu lui chantes une petite chanson pour l’endormir. Et tu continues Ă  te promener. « Tiens, mais pourquoi ils me regardent bizarrement ces deux lĂ  ? »

Tu continues Ă  flĂąner pendant un moment, en t’apercevant que les gens te regardent de plus en plus en souriant… Et lĂ , tu te rends compte que tu es en train de chanter en boucle « pirouette cacahuĂšte »…et que bĂ©bĂ© dort depuis un moment Ă  en croire ses petits ronflements. (Toute ressemblance avec une personne existante ou ayant existĂ© est purement fortuite).

 

Faire des mimiques pour signifier mes Ă©motions
et m’apercevoir que je les fais aussi quand je ne suis pas avec bĂ©bĂ©.

faire des mimiques pour faire comprendre mes emotions
Quand tu as un enfant qui ne parle pas encore (et donc qui ne comprend pas vraiment ce que tu lui racontes), ton visage devient le vecteur de tes Ă©motions, comme si tu voulais mimer ce que tu disais. Ce qui est gĂȘnant, c’est quand tu les fais aussi lorsque tu parles avec des adultes, comme si tu ne pouvais plus dissocier tes paroles et tes mimiques. Mime Marceau, sort de ce corps !

 

Regarder des photos de mon bébé à longueur de journée (et le prendre en photo toutes les 5 minutes aussi).

prendre et regarder des photos de son bebe tout le temps
Quand tu deviens maman, tu es tout de suite complĂštement gaga et la fan numĂ©ro 1 de ton bĂ©bĂ©. Paparazzi de la premiĂšre heure, tu passes ton temps Ă  le prendre en photo et Ă  les montrer Ă  tout le monde : « tu as vu comme il a de grands yeux? », « c’est fou comme il me ressemble », « regarde comme il sourit devant l’appareil« . Tu as beau connaĂźtre toutes les photos par cƓur, tu n’as de cesse de les regarder encore et encore. Pourvu qu’il ne soit pas narcissique ce petit !

 

Attendre que bébé soit couché pour enfin prendre un peu de temps pour moi
mais continuer à regarder les photos visionnées toute la journée.

continuer a m extasier devant des photos de bebe le soir
Ah, l’heure bĂ©nite du coucher ! Ce moment tant attendu aprĂšs une journĂ©e de pleurs et de cris oĂč tu n’as fait que t’occuper de bĂ©bĂ© et oĂč tu vas enfin pouvoir penser un peu Ă  toi. Il faut que je m’Ă©pile, que je prĂ©pare le plat pour demain midi au boulot et que je rĂ©ponde Ă  mes mails… Et lĂ , une heure plus tard, tu t’aperçois que tu es encore en train de regarder des photos de ton enfant et que tu n’as rien fait d’autre depuis qu’il est couchĂ©. ComplĂ©tement gaga je vous disais !

 

Pleurer pour des raisons idiotes…

pleurer pour rien
Quand j’Ă©tais enceinte, j’Ă©tais hyper Ă©motive, je pleurais pour un oui ou pour un non. Mais, depuis que j’ai accouchĂ©…et bien rien a changĂ© ! Quelques exemples qui pourraient me faire pleurer ces derniers temps : Brandon et Kelly sont enfin en couple alors que cela fait plus de dix Ă©pisodes que je m’y attends, il pleut dehors alors que j’avais enfin rĂ©ussi mon brushing, il n’y a plus de lardons dans le frigo alors que j’ai dĂ©cidĂ© de faire une quiche lorraine,… A part ça, quoi de neuf docteur Freud ?

 

Sentir les cheveux de bĂ©bĂ© Ă  longueur de journĂ©e pour m’enivrer de son odeur.

sentir les cheveux de mon bebe toute la journee
Les bĂ©bĂ©s, ça sent bon ! Et bien moi, je passe mon temps Ă  sentir les cheveux de mon fils et Ă  les caresser. Oui oui, c’est bien moi qui fais ça, alors que je n’aime pas qu’on me touche les cheveux (faites ce que je dis mais pas ce que je fais !).

 

Rentrer mon ventre Ă  chaque fois qu’on me prend en photo parce que je n’ai pas encore perdu tous mes kilos de grossesse…

je rentre mon ventre sur les photos
C’est plus fort que moi, je ne peux pas m’en empĂȘcher : je rentre mon ventre dĂšs qu’on veut me prendre en photo. J’avoue, ça ne sert pas Ă  grand chose…

 

M’extasier parce que bĂ©bĂ© a (enfin) fait son rot ou la grosse commission.

m extasier devant mon bebe qui fait son rot
Amateur de poĂ©sie, bonjour ! Oui, je fais partie de ces parents qui comptent le nombre de « cacas » de leur enfant dans la journĂ©e, et qui les fĂ©licitent dĂšs que la couche est pleine. Oui, je suis cette maman qui attend impatiemment que son bambin Ă©mette le doux son du « rot » pour me sentir soulagĂ©e et l’embrasser en lui disant que je suis fiĂšre de lui. Et oui, je rĂ©gresse totalement depuis que je suis maman…et alors ?

Et vous, quelles sont ces choses bizarres que vous faites depuis que vous ĂȘtes parents ?

 

http://lapinoufamily.blogspot.fr/

À lire absolument