Neufmois.fr » Ma Grossesse » Ma santĂ© » DĂ©cĂšs maternel : un taux rĂ©duit de moitiĂ© en vingt ans

DécÚs maternel : un taux réduit de moitié en vingt ans

Aucune femme ne devrait mourir pour avoir donner la vie, pourtant les décÚs maternels existent

Mais selon des statistiques rĂ©cemment publiĂ©es par l’ONU, le nombre de femmes dĂ©cĂ©dant des suites de leur grossesse ou de leur accouchement a diminuĂ© de moitiĂ© ces vingt derniĂšres annĂ©es.

DÉCÈS MATERNEL : la situation actuelle

Ainsi, de 1990 Ă  2010, ces dĂ©cĂšs sont passĂ©s de 543000 Ă  287000 par an. S’ils ont fortement chutĂ© c’est grĂące Ă  l’amĂ©lioration des soins et du suivi.

Malheureusement, certaines femmes n’y ont pas accĂšs. Dans le monde, 1 femme sur 2 meurt toujours des suites des complications de grossesse (hĂ©morragie, infections, hypertension ou avortement pratiquĂ© dans de mauvaises conditions). Et c’est particuliĂšrement en Afrique subsaharienne que les dĂ©cĂšs sont les plus nombreux. Viennent ensuite l’Inde et le Nigeria.


 
DÉCÈS MATERNEL : de nets progrùs en Asie du sud-est
 
Le Dr Babatunde Osotimehin, directeur exĂ©cutif du Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), confie Ă  l’AFP : « Nous savons exactement ce qu’il faut faire pour prĂ©venir ces dĂ©cĂšs : amĂ©liorer l’accĂšs au planning familial, investir dans la crĂ©ation de postes de soignants ayant un entraĂźnement en obstĂ©trique, et garantir l’accĂšs aux soins obstĂ©triques d’urgence quand des complications surviennent. On sait que ces interventions sauvent des vies ».
 
Certains pays du sud-est asiatique ont fait de nets progrĂšs en la matiĂšre. Mais il faut continuer les efforts. En Afrique subsaharienne, une femme a 1 risque sur 39 de mourir suite Ă  sa grossesse ou son accouchement. En Asie du Sud-Est c’est 1 risque sur 290. Tandis que dans les pays dĂ©veloppĂ©s c’est 1 risque sur 3800. Encore trop de femmes meurent des complications liĂ©es Ă  leur grossesse ou leur accouchement, il est temps de tout mettre en Ɠuvre afin de rĂ©duire – encore plus – ce taux de mortalitĂ©.
 
 
 
Source : lemonde.fr
 
 

À lire absolument