De quelle grand-mère rêvez-vous pour votre enfant ?

Quand bébé pointera le bout de son bébé, vous espérez profondément qu’il puisse vivre une relation unique avec sa grand-mère, comme vous avez peut-être pu le vivre ? Vous aimeriez qu’il construise avec ses mamies quelque chose que vous n’avez pas pu réaliser ? Cécile, Noémie, Chloé, Zarina, Nerina et Céline, membres de la jolie communauté Neuf Mois, nous parlent de cette relation avec leurs grands-mères, parfois avec amour, des fois avec déception, avec de l’émotion, avec des larmes…. Aujourd’hui voici ce que nos futures mamans souhaitent très sincèrement pour leurs enfants à naître, concernant cette relation avec leurs grands-mères.

C’était une femme formidable

Elle est mon exemple, mon modèle, mon courage d’avancer, la prunelle de mes yeux. C’était une mamie avec qui je parlais de tout. A 80 ans elle nous racontait encore des blagues « olé olé » ! Nous achetions souvent les mêmes t-shirts, ça faisait rire les gens. On avait nos rituels, on faisait nos courses, puis on prenait un café, un faisait un petit passage par la presse people. Elle m’a aussi appris à tricoter, grâce à elle je tricote une couverture pour ma fille qui arrivera bientôt d’ailleurs. Et ma maman nous a quittés il y a deux mois mais elle a laissé à ma fille des valeurs que je vais lui inculquer, des petits mots « bisous sur ton ventre » et ma fille connaîtra ainsi sa grand-mère à travers nos souvenirs.

Cécile

Je n’avais pas de petites attentions

J’ai 22 ans et je suis actuellement enceinte de 7 mois et demi. J’ai encore mes deux grands-mères mais je ne suis pas proche d’elles et je trouve cela dommage. Quand j’étais petite, elles se sont occupées de moi plus comme des nourrices que des grands-mères. On ne faisait pas de sortie ensemble, je n’avais pas de petites attentions. Et à l’heure actuelle je les vois une à deux fois par mois et juste pour prendre un café. Pour ma part je souhaite que ma future fille soit très proche de ses grands-parents, étant moi-même très proche de mes parents. Je voudrais qu’elle y aille souvent et que ma mère puisse avoir avec elle une relation proche, comme une confidente. Je voudrais que ma fille partage des activités avec sa grand-mère : aller dans les parcs d’attractions, faire une initiation à l’équitation ( ma maman adore faire du cheval) et des tonnes d’activités manuelles.

Noémie

Une relation si fusionnelle

Ma grand-mère est celle qui m’a vu grandir, ayant eu la chance d’avoir une mamie qui ne travaillait pas. Depuis le jour où j’ai ouvert les yeux c’est elle qui a pris le relais quand ma maman est repartie travailler. Elle connaissait tout de moi (et entre nous, mais même mieux que ma propre mère). Les années ont passé et ce lien si spécial s’est renforcé. Je lui disais mes secrets étant ado, mes coups de cœur, mes tristesses, elle était toujours ma complice. Qu’est-ce que j’ai adoré cette période ! Le plus dur dans notre relation grand-mère et petite-fille a été ma séparation au moment de mes études. J’ai changé de pays et de savoir que je ne pourrais plus l’avoir à mes côtés ou même de me lever un jour et d’apprendre qu’elle n’est plus de ce monde a été ma hantise. Aujourd’hui je suis maman d’un petit Noa et même si la distance nous sépare on s’appelle minimum trois fois par semaine pour se raconter notre vie aussi banale soit-elle. Mais ses moments valent de l’or. Je souhaite que mon fils connaisse cette relation si spéciale avec sa propre grand-mère. Cette relation indescriptible mais qui procure tellement de bien. Je t’aime grand-mère Francess.

Chloé

J’ai eu la chance d’avoir été élevée par une de mes grands-mères

Mon autre grand-mère est à 600 kilomètres de chez moi et cela m’attriste beaucoup de ne pas beaucoup la voir. Aujourd’hui, j’ai la chance que ce soit mes parents qui gardent ma fille. Par la même occasion elle voit son arrière-grand-mère tous les jours. Et cela n’enlève pas la sociabilité ! Au contraire, cela permet d’avoir des activités créatives et d’apprendre énormément. J’ai confiance et cela m’apporte beaucoup de bonheur et d’amour. Cela crée des liens et une histoire, surtout quand ils partent trop vite. On me critique beaucoup sur mon choix de garde mais pour rien au monde je ne vais le changer, surtout quand je vois ma fille avec les yeux qui brillent dans les bras de sa mamie et qui réclame cette dernière avec de gros bisous.

Nerina


Ma mamie était comme ma maman

Elle m’a élevé. J’avais 6 mois quand elle m’a recueilli. Elle était ma confidente je pouvais parler de tout avec elle. Je l’ai perdu quand j’étais enceinte de ma fille. Aujourd’hui, elle a 7 mois et je souhaite qu’elle puisse avoir une jolie relation avec sa mamie. Qu’elle puisse lui parler de tout et qu’elle puisse rire jusqu’aux larmes, qu’elle fasse des concours de belote et des promenades. Une mamie c’est un joli cadeau, elle est là pour guérir nos maux, nous réconforter et surtout nous raconter de belles histoires, comme une deuxième maman.

Céline

Je suis une enfant adoptée

Ma maman travaillait, du coup nous étions chez les grands-parents (en même temps, nous habitions la même maison). Le lien était très fort et je dois à ma grand-mère mes connaissances musicales et cinématographiques. Elle aimait les chats, et un jour, suite à la maladie nous avons dû la placer. J’allais la voir mais moins souvent. Puis un jour elle est décédée. 4 ans après son décès, ma fille est née et elle porte son prénom : Elise. Je lui chante les chansons que ma mamie nous a apprises et je lui parle souvent d’elle. Concernant les grands-mères de ma fille, on a de la chance. Elles occupent toutes les deux la vie de ma fille et c’est un plaisir. Je la laisse sans problème avec elles et je souhaite que mon enfant et ses grands-mères aient les mêmes relations que moi avec la mienne.

Zarina

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire