Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Quelques mois après, je veux recommencer !

La plus belle journée de ma vie avait commencé et je devais me rendre à l’hôpital pour 8h30 le matin. Le médecin avait prévu de rompre la membrane des eaux ce matin-là car le petit bébé ne voulait pas montrer le bout du nez. Tout allait bien. Tout au long de l’avant-midi, rien n’avait bougé. J’étais, depuis quelques mois, déjà dilaté à 4 et effacée à 75%. Tout au long de la journée, tout allait lentement.

L’épidurale à été faite vers 15h car sinon, l’anesthésiste devrait quitter et le délai aurait été beaucoup plus long en temps et lieu. Tout allait bien, mais le soir, la fatigue avait gagné sur mon corps. 21h : j’étais enfin dilatée à plus de 9. Enfin, j’allais pouvoir commencer à pousser… Mais non, le bébé n’était pas très bien positionné… alors, on attend encore… Et le temps passe. Le stress commence à me gagner ! Finalement, on essaie de pousser vers minuit même si le bébé n’est pas parfaitement placé. Aucun résultat. Le médecin me dit alors qu’il n’existe encore seulement que deux façons d’accoucher à ce jour et que le choix doit s’imposer car cela devient dangereux pour notre santé !

Césarienne ! Je n’y avais jamais pensé. Tout a été tellement bien, je ne m’étais jamais arrêté à penser à cette option ! Pas le choix, et je me mis à brailler toutes les larmes de mon corps tellement que j’en ai des nausées ! Finalement, tout se déroule bien et on m’apporte en salle d’opération. 1h08 du matin, on entend les premiers cris de mon petit poupon ! Trop fatiguée et dans les vapes, je demande au médecin combien de dents à mon bébé ! Au moins, je les ai fait rire ! Ensuite, mon conjoint quitte avec le bébé, le temps du réveil. Mais les nausées et la basse pression me rattrapent.

Dans ma chambre, j’ai un long bout de la nuit dont je ne me rappelle plus, mais la caméra m’indique que je suis vraiment fatiguée ! Le tout se remet tranquillement en place. Mais deux jours après, on me dit que je fais de l’anémie et qu’une transfusion serait tout indiquée dans mon cas. Non, non ! Les médicaments et une bonne alimentation feront l’affaire, sinon je dois passer une journée de plus à l’hôpital. Quant à l’allaitement, tout va mal. Je n’ai pas de montée de lait. On prend son mal en patience… Tout ira bien mais non, je n’ai jamais eu de montée. Alors, je dois me résoudre à donner des biberons à mon petit trésor.


À la maison, deux jours après, je me rends compte qu’il y a des sécrétions jaunes sur mon pyjama. Mais la cicatrice est très belle. Bizarre, mais ça recommence le lendemain. Alors, je me rends au CLSC (Centre local de service communautaire) et l’infirmière qui m’examine me dit que tout est beau mais, en jouant un peu plus dessus, Oups ! La cicatrice ouvre à deux endroits. Comble de malheur : je dois ME déplacer au CLSC tous les jours. Cela a duré pendant deux mois complets. Pas facile, avec Bébé à la maison et Papa qui devait retourner travailler… Aie ! J’ai envie d’en avoir un autre… Quelques mois après, je peux vous confier que je veux recommencer. Ce sont des moments très difficiles mais je ferai de mon mieux. Bonne chance à toutes les futures mamans.

Dany, 26 ans
Maman de Nathan, 6 mois

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire