Mon bébé miracle !

Après 5 années d’un long chemin qui avait prit énormément de place dans ma vie de femme : 7 tentatives de fécondation in vitro, des opérations, le diagnostic d’insuffisance ovarienne est tombé.
J’étais déjà maman d’un petit garçon de 7 ans, mais le bonheur de ma première maternité était tel que je n’en avais jamais fait le deuil.
Je voulais absolument revivre cela et j’étais prête à bien des sacrifices.
Nous avions décidé mon mari et moi de faire appel à une donneuse à l’étranger pour obtenir des ovocytes et réaliser ensuite une FIV.
Je devais attendre mon prochain cycle pour réaliser un dernier examen, mais ce cycle tardait à venir.
J’avais lu par hasard une citation de SENEQUE qui me trottait dans la tête et qui allait prendre tout son sens : « C’est lorsqu’il n’y a plus d’espoir qu’il ne faut douter de rien ».
Les jours passaient, 1 jour, 2 jours, puis 1 semaine de retard. Je dû me rendre à l’évidence et faire un test de grossesse. J’en avais fait tellement de tests, parfois tous les mois, et pourtant celui-ci je redoutais de le faire, par peur de souffrir encore.
Un dimanche matin, je me suis décidée enfin, la réponse fut sans appel, instantanément les 2 barres sont apparues bien rose.
Je n’arrivais pas à réaliser, je pleurais, encore et encore pendant que mon mari incrédule allait relire la notice du test! Dès le lendemain, nous sommes allés faire une échographie, plus de doutes le petit œuf était bien la bien au chaud.
Jusqu’à cette nuit de Noël, ou j’ai perdu les eaux, je ne m’autorisais pas à y croire, par peur de souffrir encore.
Mais Maxime est né dans la nuit et ce fut un moment magique, comme une évidence.
Comme si il m’avait fallut attendre tout ce temps pour arriver jusqu’à lui, parce que c’était lui mon bébé miracle, parce que parfois la vie a bien plus d’imagination que nous, et c’est très bien ainsi.
Comme si toutes ces épreuves prenaient enfin un sens, celui de vivre une deuxième maternité aussi merveilleuse que la première.
Stéphanie

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire