Neufmois.fr » La CommunautĂ© » TĂ©moignage » N’ayez pas peur de ce moment extraordinaire !

N’ayez pas peur de ce moment extraordinaire !

Salut Ă  toutes ! Un seul mot : n’ayez pas peur de ce moment extraordinaire… Mon fils Luka, qui a maintenant 3 mois, est nĂ© le 30 avril 2008 Ă  00h36. Il pesait 4 kg 440 et mesurait 52 cm ; j’ai attendu ce moment pendant trĂšs longtemps
 Le fait d’ĂȘtre mĂšre m’a apportĂ© une sensation de rĂ©ussite qui, je pense, ne me quittera plus.

Je vais vous raconter mon accouchement : mon terme Ă©tait prĂ©vu pour le 27 avril 2008 mais le 27 avril, toujours rien. Le 28 : rendez-vous avec la sage-femme qui me dit que le bĂ©bĂ© est un petit peu fainĂ©ant, il ne veut pas descendre ce petit coquin. Le 29 avril au soir, grosse contraction, impossible de bouger, je n’en pouvais plus ! ArrivĂ©e aux urgences de l’hĂŽpital, placĂ©e sous monitoring, les contractions se stoppent toutes seules. Retour Ă  la maison trĂšs déçue et surtout trĂšs dĂ©primĂ©e. Nuit chaotique, impossible de fermer l’Ɠil. Le 30 avril : rendez-vous avec la sage-femme, 2 monitorings, le bĂ©bĂ© ne voulait toujours pas descendre mais le col Ă©tait ouvert Ă  3 cm, elle me dit de faire quelques efforts pour marcher.

17h30 : grosses contractions, direction Urgences et lĂ  enfin, ils me gardent
 Ouf ! Jusqu’Ă  20h, monitorings ensuite, direction la salle de travail oĂč m’attendent les sages-femmes trĂšs gentilles. Elles ont attendu que mes contractions se rapprochent et hop, pĂ©ridurale ! J’avais trĂšs peur de la pĂ©ridurale mais ça ne fait pas si mal que ça. Avec mon chĂ©ri, on attendait que ça arrive, mais rien. Les sages-femmes venaient me voir toutes les 10 minutes, mais rien. On a attendu tous les deux pendant 2 heures, comme ça, sans rien savoir et puis, Ă  22h45, une gynĂ©co est venue me voir pour m’annoncer LA NOUVELLE : j’aurai une cĂ©sarienne. LĂ , j’ai eu vraiment les boules !

23h15 : on m’emmĂšne dans la salle d’opĂ©ration, j’avais une grosse boule Ă  l’estomac. Mon chĂ©ri avait trĂšs peur pour moi et pour le bĂ©bĂ© et en plus, il n’a pas eu le droit d’assister Ă  la cĂ©sarienne. On m’a posĂ© une perfusion pour me calmer, j’Ă©tais sous pĂ©ridurale, il m’on ouvert le ventre, ça m’a tirĂ© un peu mais rien de plus. Et lĂ , j’ai vu apparaĂźtre le plus bel ĂȘtre du monde pour moi : mon fils ! J’Ă©tais enfin maman ! Quand il me l’on montrĂ©, j’ai juste vu ses beaux yeux bleus et ses longues mains. Il Ă©tait magnifique et moi, j’Ă©tais en Ă©tat de choc !

Ma tension a baissĂ© et j’essayais de me contrĂŽler, mais j’ai insultĂ© l’anesthĂ©siste que je connais car je travaille Ă  l’hĂŽpital. J’ai Ă©tĂ© en salle de rĂ©veil pendant trois longues heures Ă  essayer de bouger mes jambes mais je n’y arrivais pas et puis, au bout de 3 heures, j’ai rĂ©ussi Ă  bouger les doigts des pieds et on m’a ramenĂ©e dans la chambre oĂč m’attendait mon chĂ©ri et mon amour, Luka.

Le lendemain, je me suis rĂ©veillĂ©e et lĂ , la douleur a commencĂ©, mais une douleur supportable quand mĂȘme. J’ai voulu sortir de mon lit pour me doucher et lĂ , Vlan ! Par terre ! Heureusement, ma mĂšre Ă©tait lĂ  pour me rattraper.

VoilĂ  la petite histoire de mon accouchement. Maintenant, Luka a 3 mois, c’est le plus beau bĂ©bĂ© du monde et je crois que sans lui, je ne pourrai plus vivre. Le mot de la fin : assurez les filles, vous allez ĂȘtre de super mamans !

Marie, 24 ans
Maman de Luka, 3 mois

À lire absolument

Laisser un commentaire