Enceinte d’un homme marié : les droits et devoirs

Cet homme que vous aimez a une alliance à la main gauche. Pas vous. Avec cet homme marié à une autre, votre histoire d’amour a des airs d’impossible. Et pourtant vous voilà enceinte de lui. Vous voulez garder ce bébé, lui ne sait pas. Et même s’il le voulait, comment gérer cette double vie ?

 

Attendre un enfant d’un homme marié

Prévu ou non, vous attendez un enfant de cette passion interdite… Si vous décidez de le gardez, quel sera le statut de ce bébé ? Et son père, aura-t-il des droits, des devoirs ? Et vous, comment vous en sortir ? L’idéal pour vous et l’enfant serait que la situation s’arrange à l’amiable. Une situation claire, même difficile est indispensable au bien-être psychologique de l’enfant. Si le bébé est désiré des deux côtés, il serait alors bon de prendre une décision nette : devenir un couple légitime ou bien… Elever cet enfant seule. Concertez-vous avec votre ami pour savoir si vous informez la femme de votre ami de cette relation et de la grossesse qui en découle. Une fois les choses mises au clair, à vous de juger de quoi sera fait l’avenir de ce petit bout de vie qui grandit en vous. Avec ou sans père ?

 

Les droits de l’homme marié sur l’enfant

Tout dépend de ce que vous avez décidé avec le géniteur. S’il le désire, votre ami pourra reconnaître le bébé à la mairie. Cette reconnaissance de l’enfant ne lui confère pas automatiquement l’autorité parentale mais un droit de visite et d’hébergement de l’enfant. Si vous ne vivez pas avec lui, le père biologique devra verser une pension alimentaire pour l’enfant dès lors qu’il l’a reconnu ou que sa paternité a été établie. Au niveau légal, un enfant ‘adultérin’ reconnu aura les mêmes droits de succession qu’un enfant légitime.

 

S’il ne reconnaît pas l’enfant ?

Si votre amoureux ne souhaite pas reconnaître l’enfant, deux solutions s’imposent en fonction de votre entente. Si vous décidez d’assumer ce bébé seule et que vous faîtes une croix sur le papa biologique, vous voilà mère célibataire. Situation difficile à gérer, mais pas impossible : beaucoup de mamans ont réussi à élever seule leur enfant et en sont très fières. Cela ne signifie pas que vous resterez seule toute votre vie !

 


Etre enceinte d’un homme marié est souvent compliqué

Souvent, une grossesse au sein d’un couple adultérin complique encore plus la relation, déjà peu simple. Amertume, rancoeurs et séparation sont souvent le lot des grossesses inattendues de ces couples. Si vous persévérer à vouloir faire reconnaître l’enfant par son père, vous pouvez opter pour un recours en justice. Long et coûteux, c’est parfois ce qu’il faut pour que vous acceptiez votre sort et fassiez attester votre relation. Dans les deux ans après la naissance de l’enfant, vous pouvez faire une action en reconnaissance de paternité. Le juge pourra ordonner une prise de sang. Si la paternité est attestée, ce bébé sera reconnu. La mère pourra solliciter l’allocation d’une pension alimentaire et même la mise en place d’un droit de visite et d’hébergement, ainsi que d’un devoir de surveillance.

 

Il existe des aides pour les femmes seules

Votre statut de parent isolé vous donne le droit à deux types d’allocation.
L’allocation de soutien familiale (ASF) vous sera versée par la CAF si vous en faîtes la demande. Vous la toucherez automatiquement sans condition de ressource si le père de l’enfant ne l’a pas reconnu, et son montant est d’environ 80 € par mois et par enfant à charge. L’ASF sera versée durant quatre mois consécutifs. Au terme de ces mois, vous devrez intenter un recours auprès du Tribunal de Grande Instance pour réclamer une pension alimentaire au papa. En cas de mariage ou de vie maritale, le versement de l’ASF sera stoppé. L’Allocation de Parent isolé(API) dépend de vos ressources propres. Ce revenu minimal de parent isolé se calcule en fonction de vos revenus. Vous aurez droit à environ 500 € pendant votre grossesse, et 700 € avec votre enfant. Pour percevoir cette allocation vous devez justifier de revenus faibles et vous devez vivre seule. Cette allocation dépend de nombreux critères : vos revenus mensuels, les allocations logement que vous touchez… Renseignez-vous auprès de votre CAF pour un calcul exact de son montant. En tous les cas vous aurez besoin d’aide, tant financière que psychologique. Devenir mère est déjà un cap délicat, et lorsque la relation qui vous a fait devenir mère n’est pas reconnue ou légitime, cela se complique encore plus. Concentrez-vous sur le petit bébé qui grandit en vous et qui va vous combler de joie.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire