Qualité de la couche pour bébé : les choses vont enfin bouger !

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (l’Anses) a récemment publié une évaluation préoccupante sur les risques liés aux substances chimiques et toxiques présentes dans les couches pour bébé. Elle avait identifié une soixantaine de ces substances toxiques, allergisantes et cancérogènes. Deux semaines plus tard, on fait le point.

L’alerte de l’ANSES

Parmi les cartons rouges donnés par l’ANSES : le manque de contrôles des substances chimiques contenues dans les couches et sur les matières premières utilisées. La fabrication d’une couche pour bébé ne bénéficie actuellement d’aucune réglementation, que ce soit sur la présence de substances chimiques (chlore, parfum, petrolatum…) ou sur la qualité des matières premières (origine géographique, présence de pesticides et de polluants du type glyphosate, dioxine, HAP…) .

D’ailleurs, la couche est le seul produit pour lequel il n’y a aucune obligation d’indiquer la composition, ni même le lieu de fabrication !
Face à ce constat, la marque JOONE a choisi dès sa création en 2017 de publier sur son site la provenance de ses couches (fabriquées en France), la composition exacte ainsi que les rapports d’analyses toxicologiques afin d’informer au mieux le consommateur. La marque s’est également engagée dès son lancement à bannir de ses couches tout parfum, lotions ou chlore, et à n’utiliser que des matières premières sans trace de glyphosate.

Le magazine 60 Millions de Consommateurs à d’ailleurs classé JOONE en première position en 2018 au niveau de la qualité des couches.

Le gouvernement tape du poing sur la table

Le gouvernement a laissé deux semaines aux marques ciblées pour corriger le tir et proposer des actions concrètes afin d’améliorer la qualité de leurs couches. Ce vendredi 8 Février 2019, les fabricants de couches ont été reçus à la DGCCRF pour présenter leur plan d’action ; de leur côté, les adhérents de Group’hygiène (qui représentent les trois quarts du marché avec les marques Pampers et Pommette) ont promis de bannir dans les années à venir parfum et lotion, et d’indiquer la composition des couches sur les paquets.


Les outils disponibles pour bien choisir les couches

Mais comment faire pour trouver une couche saine en l’absence d’information claires ?

Le premier réflexe pour choisir des couches sûres est de lire la composition rendue disponible sur le paquet ou sur le site de la marque. Astuce : plus la liste est longue, et plus il faut se méfier ! N’hésitez pas à aller au plus court. Les couches JOONE par exemple sont sans parfum, sans lotion et sans petrolatum : de quoi rassurer papa, maman et bébé !