Téléchargez l'application Neuf Mois app gratuite sur Google Play app gratuite sur l'App Store
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

La dépression post-partum paternelle

  • Qu’est-ce que le baby-blues du papa ?
  • Qu’est-ce que la dépression post-partum du père ?
  • Quelle est donc la différence entre daddy-blues et dépression post-partum ?
  • Comment savoir si je suis touché par la dépression post-partum paternelle ?
  • Quels sont les facteurs à risque ?
  • Est-ce que ma dépression post-partum peut affecter mon enfant ?
  • Comment puis-je mieux faire face en tant que père ?

Encore tabou aujourd’hui, même pour les femmes, la dépression post-partum est toujours trop peu évoquée. Pour les hommes, ce tabou est encore pire, car la figure du père doit rester celle de l’homme fort qui tient sa famille à bout de bras. Pourtant, avec l’arrivée d’un enfant dans sa vie, une faiblesse psychologique peut arriver, et c’est ok.

Qu’est-ce que le baby-blues du papa ?

Le baby-blues est une période de déprime arrivant fréquemment le 3e jour après l’accouchement, et touchant environ 50 à 80% des femmes après l’arrivée de bébé, selon Ameli. Mais ce phénomène, encore trop tabou chez les hommes, est aussi présent pour la gent masculine. On appelle ça communément la couvade, ou « daddy blues » pour les anglophones. Cette période, chez les femmes, s’étend généralement jusqu’au 10e jour après l’accouchement, et disparaît totalement maximum au bout de 15 jours. Les mères se sentent souvent fatiguées, elles pleurent facilement, ont des sautes d’humeur, manifestent une hypersensibilité, et souffrent de troubles du sommeil, souvent dus à la chute brutale des hormones de grossesse. Chez les pères, les symptômes sont exactement les mêmes, mais le phénomène ne révèle d’aucun changement physique, mais d’une détresse psychologique. Les pères se sentent bouleversés avec l’arrivée d’un nouvel être a aimé et dont il faut être responsable, petit être qu’ils n’ont pas eu le temps d’apprivoiser comme la mère durant la grossesse. Il s’agit d’un choc émotionnel qui rebat les cartes. Vous l’aurez compris, même si les symptômes s’apparentent à une dépression, il ne s’agit que d’une courte phase qui passe la plupart du temps toute seule.

Qu’est-ce que la dépression post-partum du père ?

Cependant, la dépression post-partum est une tout autre histoire. Chez les mères, le post-partum signifie de base la période après l’accouchement jusqu’au retour de couches, c’est-à-dire les premières règles après la grossesse. Mais la dépression post-partum est une dépression survenant après l’accouchement en lien avec le fait de devenir père. Selon l’UNICEF, cette situation se traduirait par une anxiété intense qui se ressent sur une longue durée, avec un sentiment prolongé d’être dépassé, avec des pleurs répétés, des difficultés à créer un lien avec son bébé, des doutes sur sa capacité à prendre soin de son enfant, etc. Cette dépression survient généralement durant les 12 premiers mois de l’enfant. Encore trop tabou, femmes comme hommes consultent très peu de professionnels de santé pour cette dépression qui fait souvent culpabiliser les parents. Selon la CAF, 10 % des pères sont sujets à un épisode de dépression dans la première année de leur enfant.

Quelle est donc la différence entre daddy-blues et dépression post-partum ?

La dépression post-partum est beaucoup plus profonde que le-baby blues. Elle révèle un véritable mal-être chez la personne atteinte. Il s’agit d’une réelle dépression, qui tient compte de l’expérience psychologique unique que représente le fait de devenir parents. Elle peut ainsi engendrer des idées noires, voire des pensées suicidaires, contrairement au baby-blues qui n’est pas un état psychologique qui s’installe et perdure. Il est ainsi fortement recommandé de consulter un psychologue.

Comment savoir si je suis touché par la dépression post-partum paternelle ?

Les symptômes de la dépression post-partum sont multiples, et peuvent différer suivant les pères. N’hésitez pas à communiquer sur votre mal-être si jamais vous ressentez plusieurs de ces symptômes :

  • Fatigue intense
  • Peurs incontrôlables
  • Irritabilité
  • Dévalorisation de soi
  • Incapacité à apprécier son rôle de père
  • Épuisement permanent ou problèmes de sommeil
  • Anxiété extrême
  • Incapacité à s’occuper correctement de son enfant ou refus de passer du temps avec lui, absence de plaisir en sa présence
  • Changement d’appétit
  • Tendance à s’isoler
  • Ralentissement psychomoteur (des difficultés de concentration, une baisse de la vigilance, des trous de mémoire, des difficultés à suivre ou à participer à une conversation)
  • Incapacité à apprécier les choses auxquelles vous prenez du plaisir en temps normal
  • Abus de substances comme la drogue ou l’alcool
  • Crainte de faire du mal au nouveau-né
  • Sentiment de tristesse
  • Sautes d’humeur graves
  • Idées suicidaires.

Quels sont les facteurs à risque ?

Dans la plupart des cas, la dépression post-partum du père est présente si la mère de l’enfant est elle-même en dépression post-partum. Selon Aziz Essadek, psychologue et maître de conférences à l’Université de Lorraine, il y a aussi d’autres facteurs qui peuvent expliquer l’apparition de cette dépression, comme une expérience antérieure de dépression ou d’anxiété, ainsi que des variations hormonales. Eh oui, même le père après la naissance en subit ! Des facteurs sociaux tels que des contraintes financières, de mauvaises relations familiales, amoureuses ou encore amicales peuvent contribuer au stress qui peut conduire à la dépression. Si le père se sent exclu de la relation entre la mère et l’enfant ou s’il n’est pas satisfait de la relation conjugale, cela peut aussi affecter son état d’esprit.

Est-ce que ma dépression post-partum peut affecter mon enfant ?

En effet, les enfants de pères déprimés sont plus susceptibles à développer des problèmes de gestion de leurs émotions et de l’hyperactivité. Le développement du lien d’attachement entre le bébé et le parent souffrant de dépression peut aussi être perturbé, ainsi que son développement cognitif et social, selon le docteur Florence Gressie. Des difficultés émotionnelles et des troubles du comportement peuvent aussi se manifester jusqu’à l’adolescence.

Comment puis-je mieux faire face en tant que père ?

Il existe de nombreuses façons de gérer la dépression. Augmentez votre soutien : parlez à votre partenaire, à vos amis ou à vos collègues de travail. Passez du temps de qualité avec votre bébé : soyez plus actif et impliqué. Ce n’est pas grave si votre bébé pleure sa mère. Si vous tenez bon, votre bébé finira par apprendre à se sentir en sécurité et à vous faire confiance. Parlez à d’autres pères : rejoignez un groupe de pères ou une communauté en ligne où vous pourrez vous sentir compris et soutenu pendant ce grand changement dans votre vie. Cherchez une aide professionnelle : parlez-en à votre médecin généraliste ou à un psychologue. Un psychologue ou un clinicien qualifié en santé mentale vous offre un espace sans jugement pour discuter de ce que vous ressentez, utiliser des interventions spécifiques pour traiter les symptômes et vous aider à adopter des comportements sains.
Dans certains cas, des antidépresseurs ou des médicaments contre l’anxiété sont nécessaires pour traiter la dépression. Vous pouvez discuter avec votre médecin généraliste des options qui vous conviennent le mieux. Les médicaments sont plus efficaces lorsque vous vous engagez également dans une intervention psychologique, telle qu’une aide psychologique.

Sources : 

L’Assurance Maladie

L’Unicef

La CAF

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.