Téléchargez l'application Neuf Mois
Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop GrossesseLes meilleures mutuelles grossesse

Le Vrai / Faux, spécial lait infantile et le lait maternel

  • Le lait maternel reste la meilleure alimentation pour un nourrisson.
  • Le biberon ne contient pas tous les nutriments nécessaires
  • C’est normal d’avoir mal en allaitant
  • Si vous avez des petits seins, vous ne produirez pas assez de lait
  • Il faut utiliser ses deux seins quand on allaite
  • Boire du lait de vache aide à produire du lait
  • Allaiter après six mois ne sert à rien car la qualité du lait diminue
  • Les bébés nourris au biberon tombent plus souvent malades
  • N’allaitez pas si vous êtes malade
  • Un bébé nourri au biberon s’attache moins à sa mère
  • Les bébés nourris aux biberons seront moins intelligents
  • Les bébés allaités ont le sommeil plus légers
  • Les bébés nourris au biberon grandissent plus vite
  • L’allaitement mixte empêche de produire du lait
  • Une fois passée au biberon, on ne peut plus allaiter
  • Un bébé tête naturellement
lait infantile

L’allaitement, c’est un peu le boulevard des idées-reçues et des astuces de grands-mères. Nous avons donc décidé de faire un petit tour d’horizon des affirmations et des bêtises autour du lait maternel et du lait infantile.

 

Avant de commencer, on précise que, pour Neuf Mois, il n’y a pas de “bons” ou “mauvais” choix. Ne pas vouloir allaiter ne fait pas de vous une mauvaise mère. Ceci dit, nous devons rappeler par honnêteté que l’allaitement au lait maternel reste recommandé au moins pour les six premiers mois de la vie. Cet allaitement présente de nombreux avantages pour l’enfant à court et moyen terme (protection contre les maladies infantiles, réduction des risques d’obésité, etc.) Il peut également remplir le rôle de contraceptif pour la mère pendant les six premiers mois (98 % de protection), s’il est exclusif.

 

1 C’est normal d’avoir mal en allaitant. 

 

Faux ! Les premiers jours, les mamelons sont sensibles et c’est normal de ressentir une gêne. En revanche, en une semaine, vos mamelons devraient perdre en sensibilité. Pour éviter les douleurs, assurez-vous de bien positionner votre enfant lors de la tétée. Le mamelon doit aller au fond de sa bouche pour éviter des frottements douloureux ou des morsures pouvant entraîner des crevasses. Il existe plusieurs autres explications à la tétée douloureuse : l’engorgement, la mastite (une inflammation du sein), une mycose mammaire ou une obstruction du canal lactifère. Si les tétées sont souvent douloureuses, allez consulter votre médecin.

 

2 Un biberon ne contient pas tous les nutriments nécessaires.

 

Faux ! On se rassure : la composition des laits infantiles en France est contrôlée par des normes européennes. Les directives de la Commission Européenne dictent, sur avis scientifique, quels nutriments (protéines, glucides, matières grasses, etc.) doivent être intégrés aux recettes comme leurs quantités minimales et maximales. Certaines marques vont encore plus loin en ajoutant des éléments non obligatoires mais toujours encadrés par la réglementation, comme Babybio par exemple avec son lait infantile Optima enrichi en oméga-6 (ARA), en fibres bio (FOS & GOS) et en ferments lactiques.

 

3 Si vous avez des petits seins, vous ne produirez pas assez de lait.

 

Faux ! Les petites poitrines n’ont rien à craindre, elles produiront assez de lait pour le petit. La taille des seins dépend de la présence de graisses qui ne produisent pas de lait et n’a donc rien à voir avec la lactation. Les glandes mammaires se développent pendant la grossesse et seront stimulées par la tétée. 

Image Futura science

 

4 Il faut utiliser ses deux seins à chaque séance d’allaitement.

 

Vrai ! En effet à chaque séance d’allaitement, il vaut mieux faire téter aux deux seins. Cela permet de stimuler la lactation chez les deux seins et donc d’assurer une galactogénèse.  La galactogénèse, c’est l’ensemble des phénomènes biologiques qui mène à la production et l’excrétion du lait. Par ailleurs, il faut présenter les deux seins au bébé avant de le coucher.

 

5 Boire du lait de vache aide à la lactation.

 

Faux ! C’est la tétée qui stimule la lactation. Aucune étude ne dit que boire du lait de vache influe sur la production de lait maternel. Par ailleurs, certains médecins déconseillent même aux femmes allaitantes de consommer du lait de vache si le bébé est allergique. Les protéines de certains aliments peuvent apparaître dans le lait maternel trois à six heures après leur consommation.

6 Allaiter après six mois ne sert à rien car la qualité du lait maternel diminue

 

Faux ! La composition du lait maternel ne perd pas en qualité nutritive, elle évolue au fur et à mesure de la croissance de l’enfant. Bien après les six premiers mois, ce lait continue à fournir des quantités substantielles de nutriments clés. On peut citer des protéines, des graisses et la plupart des vitamines.

 

7 Un bébé nourri au sein tombe moins souvent malade.

 

Vrai ! Les bébés allaités au lait maternel connaissent moins d’épisodes infectieux. En effet, le lait maternel véhicule des anticorps de la mère à l’enfant. Être allaité au sein réduit également l’intensité des épisodes infectieux des nourrissons.

8 N’allaitez pas si vous êtes malade

 

Faux ! On peut tout à fait allaiter en étant malade. Attention tout de même, certains traitements pris par la mère peuvent avoir des effets sur l’enfant donc veuillez bien vous référer à la notice pour femmes allaitantes et à l’avis de votre professionnel de santé. 

 

9 Un bébé nourri au biberon s’attache moins à sa mère

 

Faux ! On se rassure, rien ne prouve aujourd’hui que nourrir au biberon empêche votre bébé de s’attacher à vous. Créer un lien avec son bébé passe par de multiples interactions, câlins, parole, prise dans les bras, contact, etc. Vous pouvez parfaitement offrir cela à votre bébé sans l’allaiter au sein. L’attachement avec son bébé se fonde aussi sur votre capacité à répondre vite à ses besoins et ses angoisses. Soyez là pour lui, il s’attachera à vous et vous fera confiance.

10 Les bébés nourris au biberon seront moins intelligents. 

 

Faux ! Jetons aux oubliettes une des idées reçues les plus culpabilisantes pour les parents : non, ne pas nourrir au sein votre enfant ne diminuera pas son QI. C’est ce qu’a conclu une étude menée en Biélorussie. En revanche, ces chercheurs ont remarqué que l’allaitement maternel avait un effet bénéfique sur le développement de l’aptitude verbale mais que l’écart disparaissait à l’adolescence.

 

11 Les bébés nourris au sein ont le sommeil plus léger

 

Vrai ! Les enfants allaités au sein ont en effet, plus souvent le sommeil léger. Une étude australienne a ainsi révélé que les enfants nourris au biberon étaient moins susceptibles de se réveiller la nuit. Ils présentent également nettement moins de risques d’avoir du mal à dormir seuls. Selon les chercheurs, ce sommeil plus fragile permettrait au bébé s’assurer de la poursuite de l’allaitement.


 

12 Les bébés nourris au biberon grandissent plus vite.

 

Vrai ! Effectivement l’allaitement au biberon favorise la prise de masse et de taille chez bébé. Ce décalage apparaît à partir de l’âge de 2 mois. Pendant les six à huit premières semaines, on n’observe aucune différence entre les bébés nourris au lait maternel ou au lait infantile.

Adorable baby drinking milk from bottle in mother hands

 

13 L’allaitement mixte trop tôt empêche de produire du lait

 

Vrai ! Introduire trop tôt le biberon ralentit la production de lait maternel. On observe même parfois des mamans obligées de sevrer définitivement leur enfant.

 

14 Une fois passée au biberon, on ne peut plus allaiter.

 

Faux ! Ce n’est heureusement pas une fatalité. On peut tout à fait recommencer à allaiter et à produire du lait. Cependant que la reprise de l’allaitement est plus facile quand le bébé a moins de trois mois et que la production de lait n’a pas connu d’interruption.

15 Un bébé tête instinctivement.

 

Vrai ! On termine ce vrai-faux en s’intéressant à bébé. Le nourrisson possède à la réponse deux réflexes : la recherche et la succion. Quand on lui touche ou carresse le coin de la bouche, le réflexe de recherche le pousse à se tourner vers l’origine du stimulus et à ouvrir la bouche. Dans un second temps, le réflexe de succion pousse le bébé à téter spontanément si on lui touche le palais. Le bébé sait donc facilement trouver le sein et téter si le téton est bien placé dans son palais.

 

Si vous souhaitez en apprendre plus sur l’allaitement, direction notre Live avec la sage-femme Jasmine Idir et l’auxiliaire de puériculture Ingrid Grandier. 

https://www.neufmois.fr/ma-grossesse/live-neuf-mois-jasmine-et-ingrid-nous-racontent-tout-sur-lallaitement 

 

Sources 

 

 

 

Recevez chaque semaine votre suivi de grossesse personnalisé

Ma date d'accouchement prévue


Mon E-mail


Mon Prénom


J'ai plus de 18 ans et j'accepte la politique de confidentialité de Neuf Mois.*

OUI je veux recevoir les cadeaux, échantillons et offres de NEUF MOIS et ses partenaires (Envie de fraises, Bemini) à qui j'accepte que mes coordonnées soient communiquées.


* (obligatoire)
Vie privée : Les données recueillies font l'objet d'un traitement informatique, pour la gestion de votre compte utilisateur. Le destinataire des données est le community manager. Vous disposez d'un droit d'accès, modification, rectification et suppression, en vous adressant à webmaster@edlcmail.com.
Consulter la politique de données de NEUF MOIS.
Consulter les politiques de confidentialité des partenaires.