En train de lire
Stop à l’exploitation d’enfants dans les usines Samsung: Neuf Mois appelle au boycott citoyen

Stop à l’exploitation d’enfants dans les usines Samsung: Neuf Mois appelle au boycott citoyen

Depuis quelques jours, le groupe Samsung se retrouve de nouveau au cœur d’un scandale d’exploitation d’enfants dans certaines usines. Selon plusieurs ONG françaises qui ont attaqué Samsung France en justice, la réalité derrière les engagements éthiques de façade par la marque se révèle sombre. Conditions de travail exécrables et exploitation d’enfants. Neuf Mois appelle à boycotter tous les produits de Samsung tant que l’entreprise n’aura donné de réponse satisfaisante sur l’exploitation d’enfants dans ses usines en Chine au Vietnam et en Corée .

Neuf Mois contre l’exploitation des enfants

Au cœur de notre travail depuis presque vingt ans maintenant, le bien-être des mamans et des enfants dans un monde bienveillant. De tous les bébés et de tous les enfants dans le monde, quelle que soit leur lieu de naissance. La rédaction de Neuf Mois est une fois de plus scandalisée devant l’hypocrisie de certaines multinationales qui d’un côté usent de leur engagements éthiques comme argument commercial et de l’autre trainent la patte quand il s’agit d’humaniser leurs usines ou celle de leurs sous traitants.

Nous sommes en 2019 !!! L’exploitation d’enfants dans les usines ne doit plus être permis nulle part. Point final. Ce n’est pas le monde que nous voulons pour nos enfants . Les rapports annuels de nombreuses ONG nous rappellent souvent qu’il y a encore du chemin à parcourir pour que l’exploitation d’enfants ne soit plus qu’un mauvais souvenir. Voir une multinationale qui se veut exemplaire et promouvant le respect des droits humains mêlée à ces pratiques sordides nous pousse à agir.

Samsung: les faux engagements

“Nous respectons les droits humains fondamentaux de toutes les personnes. Le travail forcé, l’exploitation salariale et l’esclavage des enfants sont exclus, en toutes circonstances” sont les premiers mots qu’on lit sur la page des cinq principes de conduite des affaires de Samsung sur son site français. Très joli en effet et surement très vendeur. Mais quand on compare à la situation actuelle, l’hypocrisie du géant de la technologie résonne encore plus fort.


Voici les faits. En avril dernier, le juge d’instruction au pôle financier du TGI de Paris, Renaud Van Ruymbeke, a mis en examen le groupe Samsung France pour “pratiques commerciales trompeuses”. Cette assignation en justice est le résultat d’une longue bataille. En janvier 2018, les ONG ActionAid – Peuples Solidaires et SHERPA ont mis en lumière ces violations des droits de l’humain dans les usines du géant, en portant plainte contre Samsung Electronics France et Samsung Monde.

Plus révoltant encore, ce n’est pas la première fois que le groupe est rappelé à l’ordre pour ce genre de pratiques douteuses; une action similaire avait déjà été menée dès 2013 contre le groupe français, mais est restée classée sans suite. Les violations rapportées se produisent majoritairement en Asie. Plus précisément entre la Chine, la Corée du Sud et le Vietnam et sont l’objet de rapports d’ONG locales, conduits de 2012 à 2017. Ils révèlent des heures de travail à rallonge, des lieux de travail dangereux et exigus, exposant directement les travailleurs à des substances toxiques et une exploitation des mineurs de moins de 16 ans. Encore plus affligeant, ces derniers, pourtant victimes des mêmes conditions exécrables de travail, ne perçoivent que 70% du salaire accordés aux travailleurs plus âgés.

Les mamans ont le pouvoir de changer les choses

Devant de telles pratiques, refusons de détourner le regard une énième fois. En tant que parents ou futurs parents, nous voulons ce qu’il y a de mieux pour nos enfants, et cela passe avant tout par le bien-être des enfants dans le monde entier. Il est temps de dire stop à l’impunité des géants qui profitent de leur statut pour traiter ces travailleurs comme des êtres humains inférieurs, tout en promouvant une éthique irréprochable. Mais face ces entreprises, on se sent rapidement impuissant.

Pourtant, nous pouvons faire beaucoup! Commencez par partager cet article. Parlez de cette histoire autour de vous, éduquez votre entourage sur les dangers de telles pratiques. Les ONG défendant les droits des humains ont aussi besoin de votre aide. Signez leurs pétitions ou contribuez financièrement à leur lutte si vous le pouvez.


Mais la clé du changement repose surtout ici dans les mains des consommateurs. La seule façon de changer les pratiques du groupe est de lui faire subir un électrochoc. C’est pourquoi la rédaction de Neuf Mois appelle à un boycott de la marque tant que Samsung n’aura pas pris des engagements définitifs, chiffrés, contrôlables et rapides. Il est temps d’arrêter de financer des entreprises qui nous prennent pour des imbéciles en nous vendant leurs pratiques éthiquement irréprochables alors qu’à l’autre bout du monde, des personnes sont soumises à des conditions de travail inhumaines privant ainsi de jeunes enfants de grandir dans la dignité et l’insouciance. Soutenez Neuf Mois dans cette démarche. Il est grand temps de faire comprendre à Samsung que l’éthique ce n’est pas du marketing.

Sources & liens:

Voir Aussi

Samsung mis en examen pour “pratiques commerciales trompeuses”

SHERPA

ActionAid – Pour des peuples solidaires

La rédaction de NeuFMois : Jean-Pierre Manguian, Gwendoline Gauchicheau, Fanny Garrigou-Grandchamp, Emmanuelle Bernardi