Une femme dans le coma accouche d’une petite fille

Gillian Wright, une femme de 28 ans, était dans un coma artificiel après avoir attrapé la grippe. La jeune Australienne était sérieusement enceinte et devait accoucher dans 3 semaines.

En vue des risques établis, les docteurs n’ont pas eu d’autres choix que de procéder à l’accouchement. La petite Kayleigh a ainsi vu le jour sans sa mère, pour qui la situation a empiré. Ainsi, la mère de deux enfants a contracté une infection bactérienne et une pneumonie.

Gillian a été prise en charge assez tard. Une semaine auparavant, elle se sentait déjà mal et s’était rendue à l’hôpital. Là, on avait évalué que le battement de son cœur et celui du bébé étaient très élevés. Pourtant, les médecins ont trouvé qu »il n’y avait pas d’urgence. C’est quelques jours après qu’elles commencent à se sentir vraiment très mal « j’étais dans un état léthargique, fatigué et très émotionnel », explique-t-elle.

En retournant à l’hôpital, le service hospitalier l’envoie tout de suite aux urgences. Pour sauver l’enfant et Gillian, il est vital d’ouvrir les poumons de cette dernière. Après 24 heures de coma, l’Australienne est tirée d’affaire. Sauf qu’elle est victime d’une deuxième infection et reste huit jours de plus dans le coma.

Les docteurs incitent la famille à se préparer « au pire » car les chances de survie de la mère sont faibles. Mais Gillian défie les probabilités et quelques jours plus tard est retirée du coma. Après avoir passé 10 jours sous antibiotiques pour lutter contre le virus, la mère est enfin tirée d’affaire. Gillian peut donc profiter de sa petite fille et de son fils de 4 ans, Hunter et de son mari Adam.