Neufmois.fr » Au fil de l'actu » Des triplĂ©s puis un baby-blues pour une influenceuse norvĂ©gienne

Des triplés puis un baby-blues pour une influenceuse norvégienne

Il y avait une chance sur six millions que cela arrive. Judit Agota Minda a accouchĂ© de triplĂ©s. Un fait rare et totalement insolite lorsqu’on sait qu’elle-mĂȘme est un triplĂ©. L’institutrice norvĂ©gienne ne s’attendait pas Ă  ça, elle qui voulait qu’un seul enfant.

L’échographie lui fait d’abord un choc. Mais sĂ©duite par l’idĂ©e que ses enfants ait la mĂȘme relation qu’elle et ses sƓurs, elle accepte. Le docteur lui propose pourtant une rĂ©duction fƓtale pour supprimer le bĂ©bĂ© le plus faible et Ă©viter les risques dĂ»s Ă  sa tachycardie.

Ainsi, le 29 janvier Judit accouche par cĂ©sarienne de ses trois enfants. Mais peu Ă  peu l’institutrice commence Ă  tomber en dĂ©pression. En effet, le manque de sommeil accompagnĂ© de la prise en charge des triplĂ©s n’est pas Ă©vident.

Un Ă©tat que Judit partage de maniĂšre trĂšs honnĂȘte sur Instagram. « Nous sommes passĂ©s par une dure pĂ©riode. Quelque chose m’a mis Ă  terre mentalement. Certains jours, je ne pouvais pas me lever et d’autres je ne pouvais pas porter mes enfants tant je me sentais si mal. A un moment, je pensais mĂȘme que ma famille ne voulait pas de moi et que si je disparaissais, tout irait mieux pour mes proches. »


Pourtant, elle et son fiancĂ© l’affirment, ils n’auraient rien changĂ© et si c’était Ă  refaire, ils le referaient. « Quand ils sont nĂ©s et qu’ils se sont mis sur ma poitrine la premiĂšre fois, j’ai pleurĂ© des larmes de joie ».

Depuis ce post Instagram, Judit se confie tous les jours à plus de 30 000 personnes sur les choses qu’elle vit.

Elle explique ĂȘtre devenu beaucoup plus responsable avec la naissance de ses enfants et rĂ©ussit maintenant Ă  mieux s’organiser.

En France, le baby-blues touche environ plus de 7% de femmes sur les trois mois suivant la naissance.


À lire absolument