Cannabis et grossesse : un bon mélange ?

De plus en plus d’Américaines consomment du cannabis durant leurs grossesses. Cette tendance s’applique surtout aux adolescentes et aux jeunes adultes. Ainsi, parmi les adolescentes l’utilisation de cannabis enceinte est passé de 13 % en 2009 à 22 % en 2016. Dans la même période, les femmes entre 18 et 24 enceintes fumant du cannabis ont été plus nombreuses passant de 10 à 19 %. Et de manière générale, la consommation de cannabis pendant la grossesse a doublé.

Les femmes consommeraient du cannabis surtout pendant le premier trimestre et cela pour plusieurs raisons. Certaines ne savent pas encore qu’elles sont enceintes et continuent à fumer mais d’autres le font de manière volontaire pour éviter les nausées matinales.

Sauf que cette consommation peut avoir plusieurs dangers pour la femme et l’enfant. D’après une étude publiée dans le Journal de l’Association Médicale Américaine, cela augmenterait les risques d’avoir un bébé prématuré ou d’avoir un bébé avec un poids trop faible. Cependant, cette étude n’a pas de preuves irréfutables car les femmes consommant du cannabis enceintes boivent également de l’alcool et fument des cigarettes. Il est donc impossible d’établir un lien direct. Pour autant, la marijuana est très fortement déconseillé.