Neufmois.fr » Mon bĂ©bĂ© » Allaitement » 5 aspects que vous ignorez sans doute sur le sexe pendant l’allaitement

5 aspects que vous ignorez sans doute sur le sexe pendant l’allaitement

Et si le sexe, l’accouchement et l’allaitement Ă©taient trois points indissociables de la vie sexuelle ? C’est le parti pris du Dr Michel Odent, gynĂ©cologue-obstĂ©tricien, fervent soutien d’un accouchement physiologique et de l’allaitement.

1. Une seule hormone dispose au sexe, à l’accouchement et à l’allaitement, et c’est


L’ocytocine, bien sĂ»r. Cette hormone de l’amour, de l’attachement est indispensable au dĂ©sir qui conduit au rapport sexuel, au dĂ©sir d’enfant, au dĂ©clenchement de l’accouchement et Ă  la montĂ©e de lait. Tout le plaisir que nous ressentons dans la sexualitĂ©, pendant la grossesse Ă  sentir bĂ©bĂ© grandir, Ă  tenir notre nouveau-nĂ© dans les bras, Ă  la mise au sein, c’est le boulot de l’ocytocine.

2. En allaitant, on produit une phéromone qui augmente le désir chez les femmes qui nous entourent

C’est une Ă©tude surprenante de l’UniversitĂ© de Chicago qui dĂ©montre que lorsqu’on allaite, mais aussi chez nos bĂ©bĂ©s allaitĂ©s, se dĂ©clenche une phĂ©romone qui va donner envie Ă  notre entourage fĂ©minin de faire l’amour. DrĂŽle, non ? Si, si, l’étude est trĂšs sĂ©rieuse. Et comment ils ont su ça, ces chercheurs ? Ils ont demandĂ© aux femmes qui allaitent de poser des coussinets absorbants dans leur soutien-gorge et sous les aisselles. Les coussinets ont Ă©tĂ© rĂ©coltĂ©s et prĂ©sentĂ©s plusieurs fois par jour Ă  45 femmes jeunes (18 Ă  35 ans), tandis que 45 autres reniflaient Ă  la mĂȘme frĂ©quence des coussinets neutres. Dans un journal, les femmes devaient noter leurs ressentis (humeur, dĂ©sir sexuel, fantasmes, rĂȘveries sentimentales
). Les femmes qui reniflaient le coussinet neutre n’ont rien notĂ© de particulier, alors que celles qui reniflaient le coussinet portĂ© par une femme allaitante ont constatĂ© une hausse de leur libido (ou de leur rĂȘverie sentimentale ou Ă©rotique si elles Ă©taient sans partenaire). Mais c’est ballot, ça ne marche pas pour celle qui allaite. Ce phĂ©romone n’agit pas sur la libido de la femme qui allaite, peu active sexuellement en gĂ©nĂ©ral au dĂ©but de l’allaitement.

3. Les pĂšres ne sont pas tous fans du sein nourricier

On s’en doute, devoir partager son joujou sexuel avec bĂ©bĂ©, qui s’en sert comme garde-manger, cela peut ĂȘtre frustrant pour certains hommes. Pas pour tous. Mais pour ceux que cela dĂ©range, cela peut provoquer une baisse de libido passagĂšre ou plus durable, engendrer des Ă©changes parfois rudes Ă  entendre pour la maman sur la modification de ses seins, si le papa a toujours flashĂ© sur les petits bonnets. Pendant l’acte sexuel, du lait peut s’échapper des seins notamment pendant l’orgasme et lĂ , c’est la loterie : soit le papa flashe Ă  fond, soit il cale
 Mais du cĂŽtĂ© de la femme, il peut y avoir refus aussi que les seins soient un terrain de jeu Ă©rotique, soit parce qu’ils sont hypersensibles, ou sollicitĂ©s toute la journĂ©e et que dans l’amour, la femme a envie d’une autre stimulation, soit parce que dans sa tĂȘte, ses seins, c’est pour bĂ©bĂ© pour l’instant. Qu’importe
 Dans ce cas comme pour tout malaise qui s’exprime autour de la sexualitĂ©, il ne faut pas hĂ©siter Ă  en parler avec une sage-femme conseillĂšre en lactation, en solo ou/et en couple, afin d’apaiser les tensions et retrouver une complicitĂ© amoureuse.

4. L’allaitement ne retarde pas forcĂ©ment la reprise de la sexualitĂ©

Depuis le Moyen-Âge, on parle de relevailles de quarante jours avant la reprise de la sexualitĂ©. Dans les faits, ça dĂ©pend des couples. Physiologiquement, il n’y a aucune raison de prĂ©tendre que ce dĂ©lai de six semaines est nĂ©cessaire. Il est conseillĂ© d’attendre que le col de l’utĂ©rus se soit refermĂ©, mais c’est le cas en gĂ©nĂ©ral dans les quinze jours qui suivent l’accouchement. Et si vous n’avez pas subi d’épisiotomie ou de dĂ©chirure, il n’y a aucune raison de ne pas vous faire plaisir. Ceci Ă©tant, si vous n’éprouvez aucun intĂ©rĂȘt pour le sexe, ne culpabilisez pas. Beaucoup de jeunes mĂšres se sentent totalement accaparĂ©es par leur maternage et leur bĂ©bĂ©. Cette fusion peut effacer tout intĂ©rĂȘt pour les relations sexuelles. Qui plus est, la mĂšre qui allaite a un taux Ă©levĂ© de prolactine et une inhibition de la sĂ©crĂ©tion d’ƓstrogĂšne, de progestĂ©rone et de testostĂ©rone. Et ça peut durer un moment. Du coup, la montĂ©e du dĂ©sir sexuel est plus lente et moins intense, et la lubrification moins abondante. Ça n’est pas trĂšs incitatif, ni trĂšs excitant tout ça. La plupart de ces problĂšmes disparaissaient avec le retour de couches, heureusement (mais celui-ci peut tarder en cas d’allaitement long !). PrivilĂ©giez la tendresse avec le papa, choyez-le et laissez-vous choyer. Mais parlez ensemble de ce dĂ©sintĂ©rĂȘt momentanĂ© pour la sexualitĂ©, afin de ne pas laisser s’installer la tension ni le doute sur la pĂ©rennitĂ© de votre relation de couple. Faites-vous aider par votre sage-femme ou par un thĂ©rapeute de couple si la situation s’installe dans la durĂ©e. Mais qu’est-ce que la durĂ©e ? Celle qui devient difficile Ă  vivre au sein du couple. Et c’est Ă  chaque couple de dĂ©finir quelle durĂ©e a dĂ©jĂ  trop durĂ©.

5. Certains bĂ©bĂ©s ont le chic pour se faire entendre quand le rapprochement s’effectue

Et lĂ , c’est pas pour dire, mais vous n’avez pas fini ! L’allaitement peut dĂ©tourner une femme (et parfois un homme) de la sexualitĂ© pendant quelques mois. Mais pas seulement. C’est surtout la parentalitĂ© qui joue les trouble-fĂȘte. Dans la vie sexuelle de tous parents, il y aura des interruptions inopinĂ©es trĂšs frustrantes pendant de longues annĂ©es. Et cela commence parfois trĂšs tĂŽt. Certains bĂ©bĂ©s semblent avoir un radar pour dĂ©pister quand leurs parents se sentent attirĂ©s l’un par l’autre. Le cododo, tellement pratique et tendre quand on allaite bĂ©bĂ©, peut ĂȘtre un frein Ă  la reprise d’une vie sexuelle intense. Sauf que rien n’oblige Ă  se montrer amoureux dans un plumard à l’heure du coucher. Le canapĂ©, la buanderie, la chambre d’amis, la cuisine
 laissez donc votre libido inventer des jeux amoureux Ă©tonnants Ă  n’importe quelle heure du jour (ou de la nuit), cela ne refera que renforcer votre attirance l’un pour l’autre. Ou confiez bĂ©bĂ© Ă  sa mamie pendant deux heures
 et plus si affinitĂ©s. La bonne nouvelle, pour clore ce sujet, c’est que selon une Ă©tude amĂ©ricaine, 30% des femmes allaitantes interrogĂ©es ont constatĂ© que leurs relations sexuelles s’étaient bonifiĂ©es avec l’allaitement et seules 2,5% constataient une dĂ©gradation de leur vie sexuelle, tout en reconnaissance que les difficultĂ©s Ă©taient dĂ©jĂ  existantes avant l’allaitement.

Sources études citées, LLB, Riss Escott, Vie de couple et allaitement dans une culture de biberons (2008).

À lire absolument

Laisser un commentaire