L’ ostéopathie, est-ce bon pour bébé ?

Le mois dernier, un reportage dans l’émission La Maison des maternelles sur France 5, sur un ostéopathe manipulant un nourrisson a fait vivement réagir des professionnels de santé.

L’ostéopathie a pour but de traiter des problèmes médicaux via des manipulations manuelles des os ou des muscles.

Si de nombreux français y ont eu recours, cette pratique est aussi très critiquée par le milieu scientifique. Alors est ce que l’ostéopathie est bonne pour bébé ? On fait le point sur la récente polémique et on donne la parole à Romain Bensussan, ostéopathe à Aix-en-Provence, qui nous parle avec passion de son métier et nous explique dans quels cas sa discipline peut aider bébé à se sentir mieux.

L’ostéopathie, qu’est ce que c’est ?

L’ostéopathie est une pratique qui est née au milieu du dix neuvième siècle aux USA. Elle se définit par une pratique manuelle permettant de pallier à des dysfonctionnements du corps.

En France la pratique de l’ostéopathie est réglementée notamment par L’article 1 du décret n°2007-435 du 25 mars 2007 « relatif aux actes et aux conditions d’exercice de l’ostéopathie», qui stipule que les « praticiens justifiant d’un titre d’ostéopathe sont autorisés à pratiquer des manipulations ayant pour seul but de prévenir ou de remédier à des troubles fonctionnels du corps humain », ces manipulations étant toujours manuelles et externes.

Il existe deux types d’ostéopathes : les ostéopathes stricts qui ne peuvent exercer en milieu hospitalier et les ostéopathes qui sont aussi des professionnels santé (médecins, sages-femmes…). En France, les actes accomplis par les ostéopathes ne sont pas conventionnés par l’Assurance Maladie.

En 2012, un rapport de l’inserm concluait que l’ostéopathie proposait une solution alternative a la prise en charge de certains troubles fonctionnels fréquents, mais que l’ostéopathie n’apportait pas de meilleurs résultats que d’autres alternatives classiques sur les douleurs vertébrales (dans les autres douleurs ou troubles il n’y avait pas de données suffisamment claires), mais qu’il existait en revanche des cas rares mais graves d’effets indésirables.


L’ostéopathie, une pratique clivant

Le reportage du mois dernier de la « maison des maternelles » montrant un ostéopathe manipulant un nourrisson à la maternité du centre hospitalier de Grasse, a fait beaucoup réagir les professionnels de santé. A commencer par le professeur Lantieri, qui a été « sidéré » par les images qu’ils a vu.

Pour lui, de tels gestes sont « dangereux et n’ont pas leur place dans un hôpital public ». Il a été rejoint dans ses propos par un collègue neurologue qui a notamment écrit que ce genre de pratiques « contribuent à remplir nos services de neurologie de dissections artérielles en tout genre et de lésions plexiques ». Le kinésithérapeute Frédéric Paillaugue,à quant à lui trouvé cette pratique simplement « charlatanesque ».

Si l’ostéopathe et l’hôpital de Grasse n’ont pas fait de commentaires sur le reportage, ces pratiques ont été mises en place selon eux, en collaboration étroite avec des médecins et soignants et peuvent apaiser les bébés.

Le président conseil des Ostéopathes assure que même sans reconnaissance scientifique, les patients sont eux reconnaissants à l’égard de la profession. Alors concrètement en quoi consistent les actes d’un ostéopathe avec un nourrisson ? Voici des éléments de réponse grâce à un ostéopathe passionné, Romain Bensussan.


Est-il possible de consulter un ostéopathe pour un nourrisson ?

Il est en effet possible de consulter pour votre tout petit mais attention, il y a des précautions à prendre. Tous les enfants n’ont pas besoin de suivre des séances d’ostéopathie. Certains nouveaux-nés sont déjà pris en charge à la maternité et sont en lien avec des spécialistes. Le pédiatre doit alors fournir une ordonnance de non contre-indication. Il prend ainsi la responsabilité de confier l’enfant à un spécialiste, en terme juridique, même si ce n’est pas lui qui intervient sur le bébé. Si vous voulez consulter un ostéopathe, parlez-en d’abord à votre pédiatre. Par ailleurs, pensez à réclamer une ordonnance pour ne pas engager votre responsabilité civile.

Voir Aussi

A quoi sert l’ostéopathie pédiatrique ?

L’ostéopathie pédiatrique est une médecine complémentaire utile, reconnue par l’ordre des médecins depuis 1996. Des problèmes de régurgitations, un bébé qui ne tête pas, des soucis de reflux, des coliques, torticolis, troubles digestifs (si toute cause médicale a été écartée)… sont autant de situations qui peuvent être prises en charge par des séances d’ostéopathie.

L’ostéopathie permet d’étudier et de redonner du confort au patient, même s’il est très jeune. Un ostéopathe va regarder la mobilité, la posture, tant sur le plan organique que musculaire du tout petit. Il cherche avant tout à restaurer de la mobilité. Par exemple, quand un enfant est dans une position d’escrimeur, c’est-à-dire la tête tournée toujours du même côté, il peut pleurer et ressentir une certaine gêne. En retrouvant un confort maximal, le nourrisson va pouvoir s’alimenter convenablement, se développer harmonieusement et être attentif à sa maman.

Comment travaille un ostéopathe ?

Quand je décèle un problème, j’en cherche aussi l’origine. La maman a-t-elle eu un stress particulier pendant sa grossesse ? D’intenses contractions ? Ces problèmes peuvent avoir eu un impact sur le schéma positionnel du bébé à l’intérieur du ventre de sa mère. L’accouchement est aussi un moment de souffrance et certaines complications comme l’emploi des forceps peuvent entraîner des compressions, comme par exemple sur le tube digestif. Ce qui entraîne des problèmes de reflux. Il s’agit alors pour moi de relâcher ces compressions, et ainsi de libérer de la mobilité. Il ne faut pas perdre de vue que cet inconfort peut influencer sur les grandes étapes psychomotrices de l’enfant comme de ramper, 4 pattes.

Comment se déroule une séance d’ostéopathie avec un tout petit ?

Je travaille en complicité avec un des parents ou les deux s’ils sont présents ensemble. J’essaie de cadrer leurs appréhensions en leur fournissant des explications. Je sais très bien que les séances peuvent être éprouvantes car je vais faire crier le bébé en appuyant sur les points de compression et d’inconfort. Je donne aussi des conseils post-séance : comment porter le bébé, comment bien le positionner dans le lit ou comment faire un peu de kiné à la maison.

Quels sont les autres détails pratiques à connaître d’une séance d’ostéopathie ?

Une séance dure entre 30 et 45 minutes, selon la fatigue du bébé. Le tarif d’une séance oscille aux alentours de 50 euros environ. En ce qui concerne les contre-indications, il n’est pas possible de pratiquer l’ostéopathie si votre enfant a de la fièvre, s’il a un torticolis congénital. Dans ce cas, c’est alors le kinésithérapeute qui prend le relais.

Voir les commentaires (0)

Laisser votre commentaire