Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » Une maman peut en cacher une autre

Une maman peut en cacher une autre

La maternitĂ© ça change une femme n’est-ce pas ? Et ce n’est pas toujours le petit ange qui frappe sur notre Ă©paule ! Le diable n’est jamais loin… Ah ah ! Depuis que bĂ©bĂ© est lĂ , j’ai surtout dĂ©couvert mon cĂŽtĂ© obscur… Ces drĂŽles de rĂ©actions machiavĂ©liques qui ne me seraient jamais venues Ă  l’esprit avant d’ĂȘtre mĂšre, de pouponner… Aujourd’hui, j’ai dĂ©cidĂ© de dire tout haut ce qu’on peut bien souvent penser tout bas !

 

 

 

Machiavélique quand je pense au repas dominical chez Belle-maman

Un repas qui va ĂȘtre fait de : « Pourquoi tu ne l’as pas plus couvert ? », « Pourquoi tu lui donnes le biberon comme ça ? », « Il n’a pas l’air de bien manger », « Il faut le laisser pleurer »… Dans ces moments-lĂ , des tonnes de scĂ©narios se montent dans ma tĂȘte depuis que je suis devenue maman : une arrĂȘte de poisson qui passe mal… Un couteau qui tombe malencontreusement sur le petit doigt de pied… Ces belles histoires me permettent au moins de tenir tout un repas, plongĂ©e dans mes pensĂ©es !

L’envie de braquer une pharmacie

Il y a des jours oĂč je me sens capable… Et oui, avec le pistolet et le masque de maman sanguinaire ! Ces jours oĂč, forcĂ©ment, je n’ai pas fait attention Ă  notre stock de lait… Je m’en rend forcĂ©ment compte au moment du biberon et c’est forcĂ©ment un jour oĂč tous les retraitĂ©s viennent renouveler leurs ordonnances ! MĂȘme les crises de larmes de bĂ©bĂ© ne les attendrissent pas… Aucun ne me laisse passer et tous mĂ©riteraient une petite frayeur pour commencer la journĂ©e… Je suis horrible !

Jouer Ă  la maman sourde

Surtout la nuit quand ChĂ©richou ronfle profondĂ©ment Ă  mes cĂŽtĂ©s… Tellement fort qu’il n’entend pas bĂ©bĂ© pleurer dans la piĂšce d’Ă  cĂŽtĂ©. Un coup de pied bien placĂ© pour le rĂ©veiller et je feins le sommeil de plomb… « Ah bon, il pleurait depuis quarante-cinq minutes ? Rien entendu ! Tu sais, moi aussi, j’ai eu une dure journĂ©e… ».

Quand tu croises une collĂšgue…


 Trop fiĂšre de t’annoncer que son bĂ©bĂ© fait ses nuits depuis la sortie de la maternitĂ©… Quand tu rencontres une ancienne copine d’Ă©cole, mĂšre de trois enfants avec un brushing parfait et une taille 36… Quand vous passez la soirĂ©e avec la cousine et son bĂ©bĂ© super sage qui reste tranquillement dans son cosy sans broncher… Ben j’ai comme des envies de leur tordre le cou, pas vous ? Allez avouez-le !

 

Du coup, je me dis qu’elles aussi, elles ont leur petit diable sur l’Ă©paule… Enfin, j’espĂšre !

À lire absolument