Neuf Mois pour les sages-femmes 9Love - L'Eshop Grossesse

3 bonnes raisons de consulter un ostéopathe avant la naissance

ostéopathe-neuf mois-grossesse

Alors que de plus en plus de futures mamans aspirent à un accouchement physiologique, l’ostéopathie, réputée pour sa capacité à dénouer les tensions du corps, serait-elle la réponse ? Les réponses de Jean-Pierre Marguaritte, kinésithérapeute-ostéopathe.

L’ostéopathie aide à soulager les maux de la grossesse

Maux de dos (lombalgies, sciatalgies, dorsalgies, cervicalgies…) et douleurs ligamentaires, troubles gastriques, constipation, sensation de jambes lourdes, maux de tête… l’ostéopathie peut minorer tous ces petits maux de la grossesse. On a bien dit « minorés » et non pas réglés d’un coup de baguette magique… L’ostéopathie n’est pas une médecine miracle mais peut être une aide appréciable pour mieux dormir, mieux digérer et se sentir moins patraque face aux maux de dos ou de tête. Sachant qu’un certain nombre de médicaments anti-inflammatoires sont contre-indiqués pendant la grossesse.

Ce qu’on en pense

Enceinte, il faut toujours consulter d’abord un médecin pratiquant et non l’ostéopathe. Afin de bien poser le diagnostic de l’origine des troubles. Certains « petits » maux de la grossesse peuvent être le symptôme d’une pathologie grave. Comme la toxémie gravidique qui est une urgence absolue. D’autres maux dont souffre la femme enceinte correspondent à des pathologies sur lesquelles l’ostéopathie est sans effet : infections, troubles du métabolisme par exemple… Enfin, l’ostéopathie présente, comme toute thérapie, des contre-indications particulières : neurologiques, cardiovasculaires, congénitales. D’où l’importance d’une consultation médicale préalable.

L’ostéopathie pendant la grossesse améliore la mobilité du petit bassin

De la douceur, rien que de la douceur ! Le travail de l’ostéopathe s’effectue en pression sur les muscles, les ligaments, les tendons et les articulations. « Le but est d’améliorer la mobilité des articulations du petit bassin de la femme enceinte, explique Jean-Pierre Marguaritte, kinésithérapeute-ostéopathe. Cette mobilité accrue permet à la femme d’accoucher dans de meilleures conditions et au bébé de descendre plus facilement. On effectue aussi un travail sur le périnée, externe et interne, afin d’en améliorer l’élasticité et la mobilité. Au moment de l’accouchement, le périnée s’ouvrira plus facilement pour laisser passer le bébé, diminuant ainsi les risques d’épisiotomie ou de déchirure et permettant ensuite une meilleure récupération. »

Ce qu’on en pense

De là à dire que l’accouchement sera plus rapide ou plus facile, il y a une limite, bordée par l’absence de validation scientifique à ce propos. Ce qui est établi, c’est que l’ostéopathie permet de ne pas souffrir inutilement en raison de blocages qui viendraient entraver la bonne marche de l’accouchement.


Une technique qui soulage les tensions psychiques de la femme enceinte

En première ligne pour gérer les angoisses des futures mamans face à l’accouchement, un certain nombre de sages-femmes se sont formées à l’ostéopathie et ont pu constater que les tensions corporelles sont souvent liées à des tensions émotionnelles anciennes qui se sont « fixées » au niveau musculaire. « Le fait de travailler sur les tissus et de détendre certaines régions du corps peut ainsi faire resurgir divers souvenirs qui, enfouis dans l’inconscient, peuvent générer des peurs inexpliquées au moment de l’accouchement et en entraver le déroulement », explique Sophie Jamin, sage-femme. Beaucoup de ces déblocages se font en douceur, provoquant un simple mieux-être d’une séance à l’autre.

Ce qu’on en pense

La détente, un argument en faveur du recours à l’ostéopathie. Car lorsqu’une femme enceinte se sent bien dans sa peau, elle aborde l’accouchement dans de meilleures conditions physiques et psychologiques.

Voir les commentaires (1)

Laisser votre commentaire