Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » J’allaite ou j’allaite pas ?

J’allaite ou j’allaite pas ?

Depuis quelques annĂ©es, on observe un retour en force de l’allaitement maternel. VĂ©ritablement motivĂ© par des avantages tangibles en terme de santĂ© ou fruit d’une pression subtile exercĂ©e sur les mamans ? L’allaitement est avant tout un choix personnel et nous ne sommes pas toutes Ă©gales face au sujet. Pour vous permettre de faire votre choix en toute sĂ©rĂ©nitĂ©, Neufmois.fr fait le point.

 

 

J’ALLAITE

1) Allaiter est bon pour la santé

Le lait maternel est reconnu pour ses nombreuses qualitĂ©s biologiques. Parfaitement Ă©quilibrĂ© en acides gras essentiels, en vitamines et en minĂ©raux, il permet au bĂ©bĂ© d’Ă©tancher sa soif, lui donne de l’énergie et comble sa faim. Et puisque la nature est bien faite, il varie en fonction de l’appĂ©tit de l’enfant : plus le nourrisson a besoin de s’alimenter, plus la sĂ©crĂ©tion lactĂ©e augmente. Cependant, les laits maternels que l’on peut trouver dans la commerce sont spĂ©cialement conçus pour les nourissons. TrĂšs Ă©tudiĂ©s et fabriquĂ©s par des experts de la santĂ© ils apportent tous les nutriments dont votre bĂ©bĂ© a besoin. Il est donc inutile de culpabiliser si vous optez pour le biberon.

 

2) Allaiter est un plaisir partagĂ©…

La chaleur et la douceur du corps de la maman rendent ce moment particuliÚrement important pour le bébé. Certaines mÚres apprécient aussi ce prolongement de la relation fusionnelle débutée au moment de la grossesse avec leur enfant.

 

 

JE N’ALLAITE PAS

3) Ne pas allaiter permet au pĂšre de participer

Loin d’ĂȘtre une mauvaise mĂšre, vous avez dĂ©cidĂ© de reprendre votre libertĂ©. AprĂšs neuf mois passĂ©s Ă  porter bĂ©bĂ©, vous avez des envies d’indĂ©pendance. Libre Ă  vous ! C’est aussi le moment de mettre en pratique vos idĂ©es sur l’égalitĂ© des sexes. Le partage des tĂąches commence par le biberon de bĂ©bĂ© : chacun son tour ! Certains mettent en avant les liens qui se tissent entre la mĂšre et l’enfant lors de la pĂ©riode de l’allaitement. Mais il n’a pas Ă©tĂ© prouvĂ© que les enfants qui n’ont pas profitĂ© du sein de leur mĂšre se portent plus mal que les autres !

 

4) Le biberon fatigue moins

Que vous allaitiez ou non, vous serez fatiguĂ©es ! C’est un fait. Votre corps a subi de lourdes transformations durant neuf mois et il doit se remettre. De plus l’arrivĂ©e de bĂ©bĂ© chamboule vos habitudes et surtout vos nuits ! Ne choisissez pas l’allaitement en croyant Ă©viter toute fatigue ! Pour ce qui est de la perte de poids : une mĂšre qui allaite perd plus rapidement que celle qui n’allaite pas. Mais une mĂšre qui n’allaite pas peut se permettre de passer plus de temps en salle de sport !

Les laits de substitution sont aujourd’hui d’une qualitĂ© irrĂ©prochable. Enrichis en vitamines et Ă©lĂ©ments essentiels, ils sont parfaitement adaptĂ©s aux besoins des nourrissons. Aucune crainte et aucun remords pour les mamans qui choisissent le biberon. L’allaitement est une histoire de choix qu’il faut vivre sereinement et assumer. La sociĂ©tĂ© ne doit plus ĂȘtre un poids qui dĂ©cide Ă  la place des mĂšres. Elles sont tout Ă  fait capables d’évaluer ce qui est bon pour elles et leur enfant.

 

 

L’ALLAITEMENT MIXTE

Il est tout Ă  fait possible de faire un allaitement mixte, l’idĂ©al Ă©tant d’attendre au moins 3 semaines avant de commencer. Pour bien mettre en place la lactation il est prĂ©fĂ©rable de dĂ©buter par un allaitement exclusif dĂšs l’accouchement. PassĂ© le premier mois, le volume de lait devrait rester relativement stable ce qui facilitera l’allaitement mixte. Sachez que cela est possible uniquement si vous remplissez ces deux conditions: si votre lactation est bien installĂ©e et si bĂ©bĂ© ne prĂ©sente pas de difficultĂ©s lors de la succion. En effet si bĂ©bĂ© ne tĂšte pas bien, il aura du mal Ă  passer du sein au biberon et inversement.

À lire absolument