Neufmois.fr » Ma Grossesse » Accoucher » TĂ©moignage : « J’ai accouchĂ© sans pĂ©ridurale »

TĂ©moignage : « J’ai accouchĂ© sans pĂ©ridurale »

OphĂ©lie, qui a dĂ©cidĂ© d’accoucher sans pĂ©ridurale nous livre son tĂ©moignage.

« Mon accouchement sans péridurale a été extrêmement douloureux et pourtant merveilleusement beau. J'ai eu la chance d'être dans une maternité à l'écoute des projets de naissance et d'être soutenue par une sage-femme et une auxiliaire de puériculture qui m'ont fait confiance durant tout le travail.
 Dès que l'excès de souffrance me faisait paniquer, elles avaient toujours une solution pour que je puisse me relaxer dans ma bulle.
Des massages aux fleurs de Bach pour calmer les maux. Une séance de yoga extraordinaire pour adoucir les contractions. Et sans péridurale c'est magique ! Instinctivement, je sentais quelle était la meilleure position à adopter pour que mon bébé puisse progresser. Je me retrouvais dans tous les sens !
Mais arrivée à 7cm de dilatation, je croyais ne plus pouvoir y arriver. Complètement tétanisée par la douleur, j'avais peur et j'étais torturée entre l'envie de prendre la péridurale et l'envie d'aller plus loin sans. Heureusement, l'équipe n'a jamais tenté de m'imposer un choix. Je me sentais libre dans mon accouchement et ça me permettait de garder confiance en ma capacité à enfanter. Des lors, je me trouvais une force mentale insoupçonnable !
La sage-femme m'a ensuite fait des points d'acupuncture pour favoriser le travail. Le futur papa, très impliqué, continuait de me donner des granules homéopathiques pour accélérer l'ouverture du col. Quand le rythme des contractions est devenu frénétique, j'ai pu respirer de l'air frais pour réussir à inspirer et expirer correctement par le ventre. Attention, rien à voir avec le gaz hilarant, je n'étais absolument pas dans les vapes !
Puis vint la poussée, impossible à retenir sans péridurale. J'ai hurlé ! Pas de douleur mais de hargne pour avoir des poussées plus efficaces. A chaque seconde, je sentais mon bébé se rapprocher de la sortie. C'était une sensation inouïe.
Puis je le vis tout contre moi et, instantanément, un flot d'amour sans limite m'envahit. J'avais eu terriblement mal, pensant mourir 3 fois même, mais pourtant, jamais je n'avais été aussi heureuse. Et si c'était à refaire, je ne changerai rien. Vivre une naissance respectée est une expérience humaine extraordinaire. »

                                              
                                        
Interview d'Ophélie,  auteure du livre « Tu es là, récit d'un accouchement 100% authentique »

Pourquoi avoir écrit un livre-témoignage sur votre accouchement sans péridurale ?
Pour répondre aux nombreuses interrogations des futures et déjà mamans, notamment sur la gestion et l'intensité de la douleur. Même si pendant ma grossesse, j'ai lu de nombreux récits sur internet qui m'ont rassuré, je n'ai trouvé aucun livre sur l'accouchement invitant le lecteur à pénétrer dans l'intimité d'une salle de naissance.

Je souhaite sensibiliser les futures et déjà mamans, souhaitant ou devant éviter la péridurale, à l'importance de bien se préparer en amont. C'était essentiel pour moi d'encourager ces femmes à se faire confiance au-delà de la peur rencontrée et sans se laisser influencer par un corps médical trop pressé. Mais attention, je suis pas pour ou pas contre la péridurale. Je suis simplement pour que les femmes aient le choix !

Selon vous , pourquoi les femmes ont si peur d'accoucher sans péridurale ?
La douleur fait vraiment peur. Face à la douleur, on perd ses moyens.  Il est donc essentiel de sensibiliser les femmes à la douleur pour comprendre en quoi cette douleur est nécessaire.
Et puis  il y a  aussi  la pression extérieure. Les gens ne comprennent pas souvent ce choix. Pourtant je vous assure que l'esprit a une capacité incroyable d'oublier la douleur. Si c'était à refaire demain, je recommencerai !

Comment vous êtes vous préparée à cet accouchement ?
D'abord j'avais rédigé un projet de naissance dans lequel j’exprimais ce choix d'accoucher sans péridurale. Je me suis aussi préparée avec une sage femme. J'ai fait des séances de médecine douce(sophrologie, acupuncture) pour faciliter l’ouverture du bassin. Les séances de sophrologie m'ont aussi permis de sentir les parties de mon corps.
Le dernier mois, j'ai aussi effectué des massages de mon périnée avec une huile spéciale. Ça m 'a permis de relâcher les muscles du périnée, ce qui je suis sûre a facilité le passage de la tête de mon bébé et ainsi éviter  le recours à l'épisiotomie.

Psychologiquement, il faut j'imagine beaucoup de préparation ?
Bien sûr. Il est essentiel de faire un préparation physique et une préparation mentale. J'ai  suivi des cours de Qi Gong, un cours de gym chinoise qui permet de préparer son mental.

Selon vous, y a t-il une « industrialisation des naissances ». ?
Souvent le processus péridurale + perfusion d'ocytocine + épisiotomie est appliqué sans réfléchir. C'est donc  physiquement et mentalement néfaste pour de nombreuses mamans et leurs bébés. Péridurale ou pas, quand le choix est possible, il devrait revenir à la maman. C'est elle, la principale actrice de cette expérience si précieuse dans une vie.

Est ce qu'au moment de votre accouchement, vous avez hésité à recourir à la péridurale ?
Oui quand j'étais à 7 centimètres de dilatation, j'ai eu des douleurs très difficiles à gérer, j'ai cru que je ne tiendrai pas mais j'ai résisté, j'ai pensé à l’enseignement de la sage femme, à cette fameuse « Lignée des mères ». On se rattache à ce qu'a vécu sa propre mère. Il ne faut pas oublier qu'on est faite pour ça ! Et j'ai réussi à tenir  psychologiquement , j'en étais très fière !

Justement comment vous décririez la la relation que vous avez eu à ce moment là avec la sage femme ?
C'est un lien unique. Je ne suis pas prête de l'oublier. J'étais, pendant l’accouchement dans une position de vulnérabilité. Elle m'a donné confiance en moi, m'a sécurisé.

Pour finir, quel message souhaitez vous faire passer aux femmes qui hésitent à accoucher sans péridurale ?
Accoucher sans péridurale est une expérience unique de lâcher prise. C'est l'occasion  d'apprendre sur nous même et surtout de se laisser surprendre par la vie.

 www.accoucher-sans-peridurale.fr


 

À lire absolument