Neufmois.fr » La CommunautĂ© » TĂ©moignage » « Ma plus belle Ă©chographie, celle oĂč j’ai vu mon bĂ©bĂ© pour la premiĂšre fois »

« Ma plus belle Ă©chographie, celle oĂč j’ai vu mon bĂ©bĂ© pour la premiĂšre fois »

Florence, maman d’Antoine 5 ans et Hippolyte, 2 ans.

Ma plus belle Ă©chographie a Ă©tĂ© incontestablement, la premiĂšre : celle oĂč j’ai vu mon bĂ©bĂ© pour la premiĂšre fois.
J’arrivais aux urgences de la maternitĂ© car je vomissais non-stop depuis quelques heures et j’avais aussi des saignements. Je suis arrivĂ©e en pleurs, persuadĂ©e de faire une fausse couche. J’Ă©tais accompagnĂ©e de mon conjoint qui Ă©tait trĂšs inquiet et ne savait plus quoi faire.
Le gynĂ©co de garde est venu Ă  4 h du matin. Il m’a fait une Ă©chographie, ma premiĂšre. Et lĂ  il m’a dit que tout allait bien, que je ne faisais pas de fausse-couche. Les vomissements Ă©taient liĂ©s Ă  la grossesse. Ce qui Ă©tait bizarre, c’est que je n’avais jamais vomi ni avant ce jour lĂ , ni aprĂšs. Les saignements eux, Ă©taient provoquĂ©s par une irritation du col de l’utĂ©rus due Ă  mon surmenage.
Il m’a montrĂ© un petit point, une petite boule avec quelque chose qui pulsait. C’Ă©tait le coeur. J’ai pensĂ© « cette fois ça-y-est, j’ai la vie en moi ! ». Et d’un coup, le mĂ©decin a mis le son. Mes larmes ont coulĂ© dĂšs que j’ai entendu les battements du petit coeur de mon bĂ©bĂ©. J’Ă©tais enceinte de 5 semaines. C’Ă©tait comme si le temps s’Ă©tait arrĂȘtĂ©, plus rien n’avait d’importance. Seule cette petite boule qui pulsait existait. OubliĂ©es les angoisses des derniĂšres heures ! Mon compagnon a aussi Ă©tĂ© trĂšs soulagĂ© de savoir que tout allait bien.
Ce fut un moment unique. 5 ans aprĂšs, ce souvenir est toujours aussi Ă©mouvant !

Un moment unique
J’ai toujours attendu les Ă©chographies avec beaucoup d’impatience. MalgrĂ© l’aspect mĂ©dical, j’ai toujours eu l’impression d’avoir rendez-vous avec mon bĂ©bĂ©. Le voir et le sentir bouger en mĂȘme temps, c’est formidable ! A chaque fois, le temps s’arrĂȘtait dans ma tĂȘte. Je fixais l’Ă©cran de contrĂŽle avec une grande intensitĂ©, je voulais tout voir, tout comprendre, ne rien manquer. Je buvais les paroles du gynĂ©co. Et quand il disait « le coeur ça va », je me disais « ouf, le coeur ça va ». Ensuite il disait « les reins ça va ». Moi je me disais « Ă§a aussi ça va ». Et jusqu’Ă  ce qu’on ait fait le tour de tous les organes. J’avais toujours besoin de repartir avec la phrase classique mais si importante « tout va bien, le bĂ©bĂ© va bien ». Chaque Ă©cho Ă©tait un grand soulagement. J’ai vĂ©cu cela pour toutes les Ă©chos, pour mon premier comme pour mon deuxiĂšme enfant.

L’anecdote qui marque :
Quand au tout dĂ©but du 9Ăšme mois de grossesse de mon second enfant, le gynĂ©co me dit « votre enfant s’est retournĂ©, il a maintenant la tĂȘte en bas ».
Ensuite il ajoute « il fait 3,600 kg ». Et lĂ , je lui demande « Ă  terme ? ». Il rĂ©pond : « non aujourd’hui ». Je me suis sentie livide… j’avais dĂ©jĂ  une telle trouille d’accoucher par voies basses (le premier Ă©tait nĂ© en cĂ©sarienne parce qu’il Ă©tait en siĂšge), mais en plus d’un gros bĂ©bĂ© ça me terrifiait. Il restait 4 semaines de grossesse en thĂ©orie. LĂ  il m’a rassurĂ© en me disant qu’on allait me faire une radio du bassin. Finalement, Hippolyte est nĂ© quand mĂȘme par cĂ©sarienne parce que mon liquide amniotique Ă©tait abĂźmĂ© Ă  cause du diabĂšte gestationnel.

Le conseil de florence :
Les Ă©chographies sont un des meilleurs moments de la grossesse. C’est un soulagement de ressortir du cabinet du gynĂ©co avec des images en tĂȘte, et en sachant surtout que le bĂ©bĂ© va bien, se dĂ©veloppe normalement.
Un conseil : coupez le portable, ne pensez plus Ă  vos soucis, et demandez quelques photos Ă  garder prĂ©cieusement. J’ai conservĂ© comme des trĂ©sors les photos d’Ă©chographies avec les photos de naissance de mes garçons.

À lire absolument