Neufmois.fr » La CommunautĂ© » TĂ©moignage » « La plus belle des surprises »

« La plus belle des surprises »

Marion a accouchĂ© d’une petite fille, Elisa. Sa naissance fut un moment merveilleux.

J’ai appris que j’étais enceinte le 15 mai 2005, c’était un dimanche. J’avais quelques jours de retard mais rien d’alarmant. Mais depuis plusieurs jours, j’avais extrĂȘmement mal Ă  la poitrine. J’ai donc dĂ©cidĂ© de faire un test mais sans le dire Ă  mon cher et tendre. Eh oui, ce n’était pas prĂ©vu pour le moment d’avoir un bĂ©bĂ© !

Je me suis rĂ©veillĂ©e Ă  8h30 ce dimanche-lĂ , j’ai tout de suite fait un test. Quand j’ai vu la ligne bleue apparaĂźtre, j’ai cru que j’allais tomber ! Je suis arrivĂ©e en pleurs dans le salon pour le dire Ă  mon fiancĂ© qui ne s’y attendait pas du tout. Il m’a vu en larmes avec un test Ă  la main, il a tout de suite compris ! J’avais peur de la rĂ©action d’Anthony, mais aprĂšs s’ĂȘtre remis de ses Ă©motions, il m’a soutenue et rĂ©confortĂ©e ! J’étais paniquĂ©e : un bĂ©bĂ© maintenant ? On venait de s’installer, on prĂ©parait le mariage
 J’ai couru chez mes parents, toujours en pleurs, j’avais besoin de leur en parler ! Quand je leur ai annoncĂ©, ils se sont mis Ă  rire et m’ont dit : « Enfin, c’est une excellente nouvelle ! ». Eux aussi m’ont rassurĂ©e.

Une petite fille
AprĂšs « le choc », on s’est rendu compte avec Anthony que c’était la plus belle chose qui aurait pu nous arriver ! Un bĂ©bĂ©, c’est magnifique, mĂȘme si elle arrivait deux ans plus tĂŽt que dans nos projets ! Et alors, la vie n’est elle pas remplie de surprises ? Quand l’obstĂ©tricienne nous a annoncĂ© que nous attendions une petite fille, j’ai vu les yeux d’Anthony se remplir de larmes ! Il Ă©tait HEUREUX ! Il voulait une petite fille ! Ça a Ă©tĂ© un moment trĂšs intense.

Une grossesse et un accouchement inoubliables
J’ai eu une trĂšs belle grossesse et un accouchement merveilleux ! Le terme Ă©tait prĂ©vu pour le 29 janvier ! Je voulais absolument que ma fille soit Capricorne (Papa et Maman le sont 
). Et elle m’a entendue. Elle est nĂ©e le 20 janvier 2006 et je repense Ă  cet accouchement tous les jours : c’était tellement formidable !

Les contractions ont dĂ©butĂ© vers 5h du matin mais elles n’étaient pas rĂ©guliĂšres, d’ailleurs, au dĂ©but, je ne pensais pas du tout que c’était des contractions, je croyais que j’avais des coliques ! Mais vers 6h30, j’ai commencĂ© Ă  avoir mal toutes les 5 minutes top chrono ! J’ai donc attendu au moins 2h avant d’aller Ă  la maternitĂ© comme les sages-femmes me l’avaient conseillĂ©. Vers 7h30 j’ai quand mĂȘme rĂ©veillĂ© papa pour qu’il se prĂ©pare ! Il n’a pas rĂ©agi tout de suite. Une fois qu’il a compris, il s’est rĂ©veillĂ© d’un bon et j’ai vu qu’il commençait un peu Ă  paniquer ! Moi je suis restĂ©e calme tout le temps.

Quand je suis arrivĂ©e Ă  la maternitĂ©, mon col Ă©tait encore fermĂ© mais il s’est ouvert trĂšs rapidement et je suis entrĂ©e en salle de travail Ă  15h15. A 16h00 j’avais ma pĂ©ridurale : quelle merveilleuse invention ! A partir du moment oĂč je ne devais plus lutter contre les contractions, j’ai ressenti une trĂšs grande fatigue. Elisa est nĂ©e Ă  20h55 et ce fut un moment inoubliable ! Ils l’ont mise directement sur moi et j’ai pleurĂ© et j’ai vu Anthony trĂšs Ă©mu, en larmes aussi !

Seul problÚme : une endométrite
Le seul hic, ce fut mon endomĂ©trite. Un infime morceau de placenta (moins d’un cm) Ă©tait restĂ© Ă  l’intĂ©rieur. Le 28 janvier, j’ai eu de trĂšs fortes douleurs dans l’utĂ©rus et jusqu’à 40° de fiĂšvre ! On a appelĂ© le mĂ©decin de garde Ă  12h00. Mais ne le voyant pas arriver et n’arrivant plus Ă  le joindre, Anthony a appelĂ© le Samu. Retour Ă  la case dĂ©part : j’étais Ă  nouveau Ă  la clinique mais plus pour la mĂȘme raison. J’ai eu des antibiotiques sous perfusion pendant trois jours. Je souffrais Ă©normĂ©ment et en plus j’étais loin de ma fille
 Mais papa s’en est trĂšs bien occupĂ©, Ă©paulĂ© par ses deux grands-mĂšres. J’ai fait paniquĂ© tout le monde ! Mais heureusement, je n’ai pas dĂ» subir de curetage, le morceau de placenta Ă©tait trop petit. J’ai eu un traitement qui provoque des contractions pour l’éliminer. Maintenant tout est rentrĂ© dans l’ordre. Je ne souhaite Ă  personne de faire une endomĂ©trite, je prĂ©fĂšre accoucher 1 million de fois ! Maintenant je profite de mon petit ange tous les jours et l’endomĂ©trite n’est plus qu’un mauvais souvenir.

À lire absolument