Neufmois.fr » La CommunautĂ© » TĂ©moignage » J’ai un peu le baby blues

J’ai un peu le baby blues

Nous sommes arrivĂ©s Ă  la maternitĂ© Ă  9h le 21 fĂ©vrier pour un dĂ©clenchement. Mon col Ă©tait toujours fermĂ© Ă  J+2. La sage-femme me met sous monitoring pendant une heure, puis j’ai Ă©tĂ© dĂ©clenchĂ©e Ă  10h15 avec un tampon Propess.

Le temps passe, et rien en vue. Je suis toujours sous monitoring. Vers 15h, j’ai mes premiĂšres contractions douloureuses et la sage-femme me dit de marcher un peu. Elle ne vĂ©rifie pas mon col. Vers 17h, les contractions sont insoutenables, j’ai de terribles douleurs dans le bas ventre. J’ai l’impression qu’on me dĂ©chire le ventre ; je suis sous monitoring et pourtant, je ne vois pas grand-chose se passer.

Vers 19h, la sage-femme vient enfin vĂ©rifier mon col. Je suis pliĂ©e en deux, les contractions sont en continue. Et moi, je pleure, je n’arrive plus Ă  respirer ; les douleurs sont atroces. Je me dis que le travail a dĂ» bien avancer. Et pourtant, mon col est Ă  peine ouvert. La sage-femme constate que je fais une allergie au Propess et dĂ©cide de l’enlever, mais l’effet reste encore quelques heures.

Vers 20 heures, je n’en peux plus, je souffre trop, je sonne. Elle me donne un suppositoire de Spasfon, mais j’ai trop de mal Ă  me lever pour aller le mettre. Vers 21 heures, mon mari et les mĂ©decins constatent que le rythme cardiaque du bĂ©bĂ© chutait. Mon col n’est ouvert qu’à un cm. Ils m’emmĂšnent en salle d’accouchement et me pose la pĂ©ridurale car je souffre trop et que Joshua ne va pas bien. On pensait que ça irait mieux pour le bĂ©bĂ©, mais non.

A 22 heures, la dĂ©cision est prise, ils vont pratiquer une cĂ©sarienne en urgence. Mes larmes coulent et mon homme ne va pas bien non plus, mais il ne craque pas devant moi. Il a craquĂ© dans la salle d’attente, il n’en pouvait plus le pauvre. A 22h40, il sort de la salle, et je suis conduit en salle de cĂ©sarienne. LĂ , tout le monde est super sympa, l’Ă©quipe me rassure, et essaye de me faire rire. D’ailleurs, ça rĂ©ussit un peu.
Joshua est né à 23h05.

Je l’ai juste aperçu quand ils l’ont emmenĂ© dans une salle sombre, dans une espĂšce de couveuse, car BĂ©bĂ© Ă©tait Ă©tonnĂ©, donc ils l’ont mis 1 heure dans la pĂ©nombre. Le papa a vu son bĂ©bĂ© Ă  travers la vitre, puis les infirmiers ont demandĂ© aux docteurs si je pouvais voir mon bĂ©bĂ© pendant une minute. J’ai vu mes deux hommes arriver, j’Ă©tais trop Ă©mue et j’avoue que c’est un peu confus. Mais je me rappelle trĂšs bien quand j’ai eu Joshua dans les bras, c’Ă©tait rapide, trop rapide.

Je suis montĂ©e en salle de rĂ©veil pour deux heures. Au retour dans la chambre, et j’ai enfin vu mon bĂ©bĂ©. Mais je ne pouvais pas me levais pendant deux jours car j’avais la perfusion en plus des calmants
 donc je n’ai pas pu m’occuper de Joshua.

Le papa a Ă©tĂ© super ! Je m’Ă©tais prĂ©parĂ©e Ă  un accouchement par voie basse, j’avais suivi des cours d’haptonomie, et tout a Ă©tĂ© chamboulĂ© trĂšs rapidement. J’ai eu si peur pour mon bĂ©bĂ©, et deux semaines aprĂšs, j’ai toujours un peu le baby blues.

À lire absolument

Laisser un commentaire