Neufmois.fr » La CommunautĂ© » TĂ©moignage » J’ai hĂąte de voir ma petite Ambre

J’ai hĂąte de voir ma petite Ambre

J’ai appris ma grossesse Ă  neuf semaines. Depuis deux mois dĂ©jĂ , je me plaignais de douleurs au niveau du dos et des reins. Et un jour Ă  mon travail, je me suis sentie trĂšs mal. J’avais l’impression de recevoir des coups de couteau dans les reins et j’ai fait un malaise. Les pompiers sont venus me chercher.

Verdict ? Colique nĂ©phrĂ©tique ! PremiĂšre hospitalisation Ă  la maternitĂ© de Brignoles pendant 12 jours au mois de janvier. En fĂ©vrier, je reprends le travail et sur le trajet, rebelote ! Je frappe Ă  une porte pour ne pas tomber dans la rue. LĂ , une dame trĂšs gentille me prend en charge, appelle les pompiers en urgence car je suis dĂ©jĂ  par terre, inconsciente (c’est elle qui me l’a racontĂ©).

Je suis transfĂ©rĂ©e d’urgence Ă  Toulon, Ă  la clinique St Michel, au service « grossesses Ă  risque ». Un urologue me place des sondes en double J dans les urĂštres pour Ă©vacuer mes calculs, avec comme anesthĂ©sie, une rachianesthĂ©sie – c’est comme une pĂ©ridurale. « A cĂŽtĂ©, un accouchement c’est du pipi de chat », m’a dit la sage-femme en chef.

Les sondes m’ont Ă©tĂ© retirĂ©es en urgence le 14 fĂ©vrier car je devenais folle Ă  cause de la douleur. Je venais de passer six heures dans les WC Ă  hurler, car mĂȘme l’anti-douleur n’avait pas eu d’effet. Je ne sentais plus mon bĂ©bĂ©, tellement j’avais mal. Alors on m’a enlevĂ© les sondes sans anesthĂ©sie. J’ai vu ma vie dĂ©filer durant dix minutes et j’ai cru y passer.

Je suis rentrĂ©e chez moi au bout de dix jours, et les douleurs se sont attĂ©nuĂ©es. Et j’ai enfin pu goĂ»ter au bonheur d’ĂȘtre enceinte au moment oĂč j’ai ressenti les coups de pieds, la fameuse sciatique tant redoutĂ©e par nous toutes. Mais quel bonheur que de sentir ces maux de grossesse et les coups de pieds dans les cĂŽtes. Mon accouchement est prĂ©vu pour le 4 juin. J’ai choisi la maternitĂ© de Brignoles, car le service est super.

J’ai hĂąte maintenant de voir ma fille. Elle s’appellera Ambre.

À lire absolument

Laisser un commentaire