Enfin maman !

J‘ai rencontrĂ© mon homme, il y a de cela 7 ans. Nous n’avons pas utilisĂ©s de protection dĂšs le dĂ©but (on savait que ce n’Ă©tait pas bien). De relations en relations et cela au bout de 2 ans, je me suis alarmĂ©e constatant que je ne tombait pas enceinte !
Rendez chez la gynĂ©co qui nous prescrit une multitude d’examens. Diagnostique : Ovaire micro-kystique chez moi et spermatozoĂŻdes « fatiguĂ©s » chez monsieur.
DĂ©but de traitement avec Clomid : une allergie,
poursuivons par plusieurs tentatives au Puregon,
2 inséminations artificielles : toujours rien. AprÚs 3 ans,rendez vous en PMA (sans avis de ma gynéco).
RĂ©sultat du dossier, on attaque une FIV. 1er Ă©chec avec un traitement de puregon (100 par jour).
Dose augmentĂ©e (150 par jour). les mĂ©decins ont peur de la rĂ©action sur mon corps. contrĂŽles rĂ©guliers et surveillances accrues. A 8 semaines de grossesses, j’ai les symptĂŽmes d’une femme enceinte de 9 mois !
Le commencement d’un long parcours.
A 5 mois de grossesse, une hyper-tension est dĂ©couverte chez moi (prise de Aldomet). Du cĂŽtĂ© du foetus, on constate qu’il ne grossit pas bien. Exploration fonctionnelle demandĂ©e une fois par semaine avec surveillance de la tension par une IDE Ă  domicile. ImpossibilitĂ© de me dĂ©placer hors du domicile (suis rapidement essouflĂ©e). Il faut dire que j’ai pris 18 kilos avec les traitements de la FIV !
A 34 semaines, echo du 3Ăšme trimestre prĂ©vue chez la gynĂ©co se passe Ă  l’hĂŽpital car vomissements le matin avec une affreuse migraine (mise sous loxen). Les mĂ©decins se mobilisent. Je suis transfĂ©rĂ©e dans une centre de niveau 2. 4 jours de surveillance au centre hospitalier. Sortie le Jeudi. Suis convoquĂ©e de nouveau pour le lundi. Nouvelle explo. Nouveau gynĂ©co : le bĂ©bĂ©, ĂągĂ© de 35 SA, est en souffrance et ma tension est toujours haute.
21h37, naissance de ma petite fille par césarienne en urgence : 1675 grammes pour 44 cm.Un parcours difficile enfin récompensé (3mois et demi, 55 cm et 4120 g

À lire absolument