Neufmois.fr » La CommunautĂ© » TĂ©moignage » Dure opĂ©ration du placenta aprĂšs l’accouchement

Dure opĂ©ration du placenta aprĂšs l’accouchement

A 7 mois de grossesse : dĂ©couverte d’un placenta preavia et d’un bĂ©bĂ© en siĂšge, pas plus d’infos venant du gynĂ©co
 Un mois passe et toujours pareil, rien a changĂ©. Alors, programmation de la date de la cĂ©sarienne pour le 4 mars dernier. Ca y est, maintenant il ne reste plus qu’Ă  attendre ce jour avec impatience. La vielle de la cĂ©sarienne, j’ai passĂ© la nuit Ă  la maternitĂ© : tout allait pour le mieux. Bien reposĂ©e et dĂ©tendue mais impatiente de voir ma petite puce. On me conduit au bloc opĂ©ratoire, un monde fou se bouscule lĂ -dedans pour tout prĂ©parer. L’heure de la rachis anesthĂ©sie Ă  sonner et lĂ , on vous injecte le produit et c’est parti ! Vous ne sentez plus le bas de votre corps
 Au bout de 20 minutes, enfin, on m’a prĂ©sentĂ©e ma puce : un joli bĂ©bĂ© de 2.770 kg, je l’ai eue avec moi seulement 5 petites minutes et pendant qu’ils lui prodiguaient les soins, tout a chamboulĂ© pour moi ! Le placenta s’est mis Ă  saigner Ă©normĂ©ment ! La rachis ne faisant plus d’effet, j’ai eu droit Ă  l’anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale.

Quand je me suis rĂ©veillĂ©e en salle, avec tout plein de fils autour de moi et tout plein de bip-bip qui grouillaient dans mes oreilles, une personne m’a dit que j’avais Ă©tĂ© transfusĂ©e car j’avais fais une grosse hĂ©morragie et que j’allais ĂȘtre transfĂ©rĂ©e dans un service de rĂ©animation. J’y suis restĂ©e 2 jours et puis, lĂ , on m’a de nouveau opĂ©rĂ©e pour voir l’Ă©volution de l’hĂ©morragie interne ; de nouveau transfusĂ©e car grosse perte de sang et pour couronner le tout, mutĂ©e dans un grand centre hospitalier dans la rĂ©gion de mon domicile pour embolisation des artĂšres utĂ©rines afin de stopper l’hĂ©morragie.

Un jour et demi encore dans un service de rĂ©animation, puis transfert dans un service de grossesse pathologique, suite de couches pour observation. Mais voilĂ , il ne manquait plus qu’une occlusion intestinale due aux quatre anesthĂ©sies que j’ai eues en trois jours consĂ©cutifs. Pendant tous ce temps, ma fille est restĂ©e dans le service maternitĂ©, lĂ  oĂč j’ai eu la cĂ©sarienne, tout le monde l’a choyĂ©e. Heureusement que mon mari m’apportait rĂ©guliĂšrement des photos d’elle car je ne l’ai vue qu’au bout d’une bonne semaine et demie aprĂšs sa naissance, lorsqu’on m’a ramenĂ©e Ă  l’hĂŽpital, lĂ  oĂč j’avais accouchĂ©.

Aujourd’hui je suis pourvue d’une grande fatigue gĂ©nĂ©rale, le bĂ©bĂ© va bien, elle grossit et grandit bien et la maman se remet doucement. Alors, je souhaite dire aux mamans chez qui on dĂ©couvre un placenta preavia de bien demander tous les risques que l’on peut encourir pour Ă©viter de passer par lĂ  oĂč je suis passĂ©e et bon courage Ă  toutes !

MĂ©lanie, 24 ans
Maman de Cassie, 1 mois et demi

À lire absolument