Neufmois.fr » La CommunautĂ© » TĂ©moignage » Difficile de se sentir mĂšre sans voir son bĂ©bĂ© le jour J !

Difficile de se sentir mÚre sans voir son bébé le jour J !

VoilĂ , aprĂšs 5 ans d’essai et une fausse couche avec curetage, BĂ©bĂ© est lĂ , sur l’Ă©cran du mĂ©decin, un petit asticot de quelques millimĂštres. Et Ă  cet instant, aurais-je pu me douter de ce qu’il allait arriver quelques mois plus tard ?

Echographie du cinquiĂšme mois : BĂ©bĂ© est dans la norme, pas trĂšs gros mais dans la norme. Je suis heureuse, je commence Ă  lui prĂ©parer sa chambre. L’échographie Ă  six mois : le gynĂ©cologue diagnostique un petit retard de croissance, mais il me dit que ce n’est pas grave. Mais trĂšs anxieuse, je prends rendez-vous dans un hĂŽpital pour un doppler. LĂ -bas, on me fait une Ă©chographie et un doppler, on me demande pourquoi je viens de moi-mĂȘme, sans ordonnance.
Je leur dis que je sens que quelque chose ne va pas. On me rĂ©pond que tout va bien, que mon bĂ©bĂ© est un peu petit, mais qu’il ne faut pas stresser. On m’a mĂȘme conseillĂ© de voir un psy !!
Je sentais que quelque chose n’allait pas


Ce sont des professionnels, alors j’essaie de ne pas m’inquiĂ©ter. Rendez-vous du septiĂšme mois : je dis Ă  mon mĂ©decin que j’ai pris 7 kilos en 10 jours et que je ne fais plus pipi. Il me regarde bizarrement, me fait le test d’albumine et lĂ  me dit, « J’appelle l’hĂŽpital, il faut que vous y alliez tout de suite. C’est trĂšs grave, vous faites un prĂ©-Ă©clampsie ».

ArrivĂ©e Ă  l’hĂŽpital, on me prend tout de suite en charge et on me fait une piqĂ»re de cotyloĂŻdes pour la maturation des poumons de ma fille. On me dit que l’on va essayer de tenir 48 h. Quelques heures plus tard, le monitoring sonne de plus en plus souvent, le cƓur de mon bĂ©bĂ© ralentit.

On me parle, mais je n’entends plus rien, je ne vois plus grand-chose. L’anesthĂ©siste arrive avec mes rĂ©sultats sanguins et me dit que c’est pour maintenant, sinon il sera trop tard. Ma fille naĂźt le 12 avril, elle pĂšse 1kg 250 pour 38 cm. Elle part en rĂ©animation, je ne la vois pas. On me met en service de rĂ©animation. Je pleure toutes les larmes de mon corps, j’ai peur pour mon bĂ©bĂ©.
Le lendemain, je demande Ă  la voir et on m’explique que je la verrai une fois qu’ils pourront me lever. Alors je demande Ă  ĂȘtre levĂ©e tout de suite.

On me conduit en chaise roulante, on me la met dans les bras. Ma toute petite puce, elle respire toute seule et se bat bien. Le lendemain, elle est transfĂ©rĂ©e en soins intensifs; je passe mes jours et mes nuits Ă  ses cĂŽtĂ©s et ne dors que quelques heures dans ma chambre, deux Ă©tages en dessous. Je ne peux pas me passer d’elle. Au bout de 12 jours, on me dit que je peux ĂȘtre en chambre accompagnante dans son service, puis deux jours plus tard, on nous transfĂšre dans un autre hĂŽpital en unitĂ© kangourou.

Au bout de six semaines, ma puce tĂšte bien et elle pĂšse 1kg 880. Nous pouvons rentrer Ă  la maison !!
C’est formidable, mais le plus dur est de ne pas pouvoir serrer son bĂ©bĂ© contre soi Ă  la naissance, de ne pas avoir l’accouchement idĂ©alisĂ© dans nos tĂȘtes, avec le papa Ă  nos cotĂ©s
 Se sentir mĂšre est trĂšs dur aprĂšs une cĂ©sarienne en urgence, oĂč on a plein de mĂ©decins autour de soi qui s’agitent. On se sent perdue !

Le plus beau moment de ma vie a Ă©tĂ© trois jours aprĂšs mon accouchement. Il est 20h00, on me propose de faire du ‘peau Ă  peau’. On me met dans une chaise inclinĂ©e, ma puce branchĂ©e aux appareils, mais toute nue contre mon torse. Il y avait de la musique en fond, la radio des infirmiĂšres. En face de moi, un merveilleux coucher de soleil. A ce moment-lĂ , je me suis sentie mĂšre et je savais que ma puce s’en sortirait. Mes larmes ont coulĂ©, mais c’Ă©tait des larmes de joie, j’Ă©tais la plus heureuse des mamans; comme si le temps s’Ă©tait arrĂȘtĂ©. Je n’entendais plus les machines, j’Ă©tais si fiĂšre de ma merveilleuse poupĂ©e !!

Huit mois plus tard, Zahara pĂšse 8kg 200, elle a rattrapĂ© sa courbe de croissance. Elle est merveilleuse, c’est mon rayon de soleil !!!

Bon courage à toutes les mamans qui accouchent prématurément. Vous aurez aussi de merveilleux souvenirs


À lire absolument

Laisser un commentaire